Tout sur Dakar

Le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin, a appelé dimanche les Belges en déplacement à l'étranger dans des pays où il n'y a plus la possibilité d'acheter un vol commercial pour rentrer au pays à s'enregistrer sur la plate-forme dédiée travellersonline.diplomatie.be

Alors que les autos et motos ont entamé leur mue dans la vie quotidienne, le rallye Dakar, souvent critiqué pour la pollution qu'il génère, tente de premiers pas vers une course plus respectueuse de l'environnement.

Depuis dix ans, dans sa "longue marche" de dissident puis au pouvoir, il sillonne le Sénégal. Macky Sall, dont le camp a revendiqué la victoire dans la nuit de dimanche à lundi, s'est méthodiquement dégagé la route d'un second mandat, quitte à utiliser la justice contre ses concurrents, selon l'opposition.

Malgré les actions telles que #metoo et #dailyracism, le sexisme et le racisme sont souvent minimisés ou même démentis. "Alors que nous devons simplement réprimer certains instincts primitifs", explique le sociologue Pieter-Paul Verhaeghe. "Qu'il s'agisse de viol ou de discrimination."

Les responsables politiques n'en font pas assez pour lutter contre le racisme, a regretté mercredi le directeur du "Minderhedenforum", Wouter Van Bellingen, après les réactions haineuses qui ont suivi le décès d'un jeune d'origine marocaine.

De nombreux responsables politiques flamands, dont deux ministres, se sont indigné mardi des commentaires racistes qui sont apparus sur les réseaux sociaux après de décès d'un adolescent d'origine marocaine lors de ses vacances au Maroc. Une députée fédérale a suggéré à la commune de Genk de déposer une plainte.

La mort filmée de deux Noirs aux États-Unis sous les balles de la police, Alton Sterling, mardi en Louisiane et Philando Castile, mercredi dans le Minnesota, intervient après de multiples affaires de brutalités policières à connotation raciale. Une étude met en lumière cette fracture raciale et en tire un constat pessimiste : les jeunes Afro-Américains n'atteindront jamais les 35 ans.

Menace terroriste, contestation sociale, discrédit des élites politiques... C'est peu dire que la France, qui accueille le championnat d'Europe de football jusqu'au 10 juillet, n'affiche pas les attributs d'une nation triomphante.

Une centaine de personnes, scandant "Arabes dehors! " et "On est chez nous! ", ont de nouveau manifesté samedi à Ajaccio, sur l'île française de Corse, dans un quartier populaire où une salle de prière musulmane avait été saccagée la veille en marge d'un premier rassemblement.