Tout sur Daech

Pour Antoine Mariotti, auteur de La Honte de l'Occident, les demi-mesures de soutien à l'opposition n'ont jamais contribué à changer le rapport de force, favorable à Bachar al-Assad.

Au premier rang dans la lutte contre Daech, les groupes armés chiites proiraniens s'émancipent de la tutelle du gouvernement irakien pour pousser en avant leur agenda, le combat contre la présence américaine. Peut-être même au mépris des intérêts de l'Iran. Reportage exclusif.

Quatre avions de combat F-16 - et un appareil de réserve - se sont envolés mardi matin de la base aérienne de Florennes, dans l'Entre-Sambre-et-Meuse, pour rejoindre la Jordanie et participer, à partir du 1er octobre, aux opérations aériennes de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), toujours actif en Irak et en Syrie.

La jubilation personnelle que Donald Trump a éprouvée en annonçant la mort d'Abou Bakr al-Baghdadi le dimanche 27 octobre détonne avec le chaos qui prévaut au Moyen-Orient alors que, forts du sentiment de la " mission accomplie ", les Américains s'en désengagent, hors la surveillance des puits de pétrole syriens, ce qui en dit long sur leurs intérêts profonds.

La revendication le mardi 23 avril par l'Etat islamique des terribles attentats au Sri Lanka le dimanche de Pâques (310 morts dans des hôtels et des églises) n'est pas une garantie absolue de son implication. Le groupe terroriste s'est déjà attribué, par le passé, des tueries auxquelles il n'avait apporté aucun concours et qu'il n'avait même pas inspirées. Et pourtant...

Tout un symbole. Le sort judiciaire de l'auteur du premier attentat d'un returnee de Daech en Europe est scellé au moment où ses pairs en Syrie perdent leur dernier sanctuaire. Depuis la tuerie du Musée juif de Belgique à Bruxelles le 24 mai 2014, cinq années de déferlante terroriste, de vies volées, de souffrances indicibles se sont écoulées.

La prix Nobel de la Paix Nadia Murad a répété lundi vouloir que les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) soient jugés pour leurs exactions contre la communauté yazidie en Irak. La jeune femme de 25 ans faisait partie des milliers de femmes de la minorité yazidie capturées lors de l'offensive de l'EI dans le nord-est de l'Irak en 2014. Elle a été réduite pendant plusieurs mois à l'esclavage sexuel aux mains des djihadistes sunnites, avant de pouvoir s'échapper. Elle a reçu vendredi le prix Nobel de la paix, conjointement avec le médecin congolais Denis Mukwege.

Les nouvelles technologies sont à tous les stades de l'extrémisme. Néanmoins, dans la lutte " cyber ", il faut remettre le focus sur l'individu, plaide le Belge Michaël Dantinne.

Réseaux sociaux, messageries chiffrées, cagnottes en ligne... En difficulté sur le terrain, Daech comme Al-Qaeda misent sur le Web pour recruter, financer et planifier leurs attaques. Enquête depuis la France.

Détourné de son objectif initial, le financement participatif via des plateformes numériques peut subventionner des groupes djihadistes. Les services spécialisés sont aux aguets.