Tout sur cyclisme

Quelque 450.519 vélos ont été vendus dans des points de vente spécialisés en 2015 en Belgique, soit une hausse de 3,2% par rapport à l'année précédente, rapportent vendredi les organisateurs des Veloffolies, un salon cycliste organisé à Courtrai. La croissance est deux fois moins importante que l'an dernier; les ventes avaient alors augmenté de 7,5%.

Pour Touring, équiper la rue Belliard à Bruxelles d'une piste cyclable en supprimant une bande de circulation est une "idée absurde", qui créerait davantage de problèmes à l'heure de pointe du soir.

Sept cyclistes ont quitté samedi matin vers 6h00 l'Atomium à Bruxelles pour rallier Paris. Ils devraient arriver à la tour Eiffel en fin de journée. L'équipe, dont fait partie l'ancien coureur cycliste professionnel Johan Museeuw, espère ainsi encourager un maximum de personnes à participer à la grande marche pour le climat qui se tiendra à Paris le 29 novembre avant le sommet climatique international.

À la demande du service public de Wallonie et du Ministère de la Région Bruxelles-Capitale, l'ASBL Pro Velo et Transport & Mobility Leuven ont réalisé deux études sur l'impact économique du vélo en Belgique. Il s'avère que les employés qui se rendent au boulot à vélo travaillent plus d'un jour de plus que leurs collègues qui font le trajet par un autre mode de transport.

Selon une information rapportée par les quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws, le dopage a trouvé un nouveau groupe de preneurs: les cyclistes du dimanche. "Nous sommes inquiets par les substances que prennent certains quinquagénaires pour se mesurer aux cyclotouristes ayant la moitié de leur âge" déclare la cellule hormones de la police fédérale.

Entre 250.000 et 300.000 spectateurs étaient présents ce samedi dans le centre-ville de Liège afin d'assister au prologue du Tour de France, indique la police de Liège. Durant les trois jours de présence du Tour en Wallonie, on estime que près de 2 millions de personnes devraient venir encourager les cyclistes.

Pour l'honneur d'un maillot. Mis à mal dès les premiers hectomètres d'une étape Visé-Tournai, plate comme la paume de la main, mais non exempte de pièges, François Brabant a fait le choix du courage, le choix de la souffrance - seule option possible pour qui appartient à la race des champions.

Le parcours de cette 2e étape, longue de 207,5 km, présente l'un des profils les plus plats de l'édition 2012 du Tour de France. La seule difficulté répertoriée est la côte de la Citadelle de Namur qui fait 2,1 kilomètres de long sur une pente à 4,5% de moyenne. Le dénivelé ne sera donc pas l'adversaire principal de François. Par contre, la météo pourrait l'être. Le temps sera lourd ce jeudi et des températures comprises entre 27 et 29 degrés sont annoncées par l'IRM. Des orages pourraient même éclater dans l'après-midi.

C'est dans la rue Famelette, la mal nommée, que François Brabant a porté l'estocade. Quelques minutes plus tôt, le cyclo-journaliste avait quitté le bord de Meuse pour s'engouffrer dans Seraing, attaquant bille en tête l'ascension finale, un chemin de croix de deux kilomètres, où la pente atteint souvent les 15 %.

Mercredi 27 juin : 1ère étape, Liège-Seraing, 198 kilomètres. Départ parc d'Avroy vers 9 heures. Passage par Chadfontaine, Theux, Malmédy, Vielsalm, Ouffet, Flémalle. Arrivée avenue du Centenaire à Seraing.

Après un prologue mouvementé dans les rues de Liège congestionnées par la circulation, François attaque la première grosse étape du Tour : 198 kilomètres entre Liège et Seraing. Vu l'éloignement entre les deux villes (une quinzaine de kilomètres seulement) on sent que le cyclo-journaliste namurois va faire de grands tours et détours avec des sommets qui tutoieront les 600 mètres. On est curieux de voir sa tête ce soir.

Un journaliste sur un vélo, assez mégalo pour se prendre pour un coureur, le temps de trois étapes ? Pareille initiative appliquée au football, à la formule 1 ou au tennis paraîtrait incongrue, hors de propos. S'agissant de la petite reine, l'évidence est là : un siècle de connivence, d'intimité même, relie les professionnels de la presse et ceux de la bécane. Car il n'y a pas de sport cycliste sans journalistes, c'est aussi simple que ça.

Après trois 2e places (en 2006, 2009 et 2010) et une 3e place (2007) ces cinq dernières années au championnat de Belgique de cyclisme sur route, Philippe Gilbert a enfin endossé le maillot noir-jaune-rouge dimanche à Hooglede-Gits au terme d'une nouvelle démonstration de force dans les deux derniers kilomètres après un démarrage absolument irrésistible.