Tout sur crue

La Seine a légèrement décru samedi matin à Paris, pour la première fois depuis une semaine, redescendant à 6,07 m vers 06h00 après être montée jusqu'à 6,10 m vers 02h00, a annoncé le service de prévention Vigicrues.

La crue de la Seine a atteint vendredi 6 mètres, proche de ses plus hauts niveaux depuis plus de 34 ans à Paris, entraînant des mesures de protection dans les grands musées, avec un bilan des inondations en Europe alourdi à 14 morts.

Le corps sans vie d'Antoine (12 ans), emporté samedi après-midi lors d'inondations survenues à Tihange, a été découvert lundi matin, peu après 11h00, dans la Meuse, en aval du pont barrage d'Ampsin, a-t-on appris auprès du centre de crise.

La décrue des cours d'eau wallons se poursuit, mais les sols sont saturés par les précipitations des derniers jours et certaines rivières verront leur niveau d'eau repartir à la hausse dès ce vendredi soir, selon les prévisions de la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques.

Tous les bassins wallons, y compris ceux de la Basse Lesse, de la Haute Lesse, et de l'Eau Blanche et ses affluents, ont quitté jeudi midi la phase qualifiée d'alerte de crue, selon les informations reprises sur le site internet de la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques.

Le pic de crue a été atteint partout au niveau des cours d'eau en Wallonie, a indiqué mercredi matin le site du Service d'études hydrologiques (Sethy). La situation devrait se normaliser en cours de journée au sud du sillon Sambre-et-Meuse mais la vigilance restera de mise car de nouvelles précipitations sont attendues mercredi après-midi et vendredi.

Plusieurs cours d'eau sont en phase de pré-alerte de crue jeudi matin, mais aucune alerte de crue n'est pour le moment signalée, peut-on constater sur le site de la Direction générale opérationnelle de la mobilité et des voies hydrauliques. Les différents services d'incendie et les communes concernées ont été directement avertis de cette phase de pré-alerte.

Les niveaux des cours d'eau en Région wallonne sont dans la grande majorité en baisse ou stabilisés, peut-on lire sur le site de la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques.

La phase d'alerte était maintenue vendredi après-midi en Wallonie, à la suite des intempéries et de la fonte de la neige qui a fait déborder plusieurs cours d'eau depuis jeudi. La situation est la plus critique sur la Basse-Lesse, dont le niveau atteindra son pic dans le courant de la nuit.

Aucune "alerte de crue" n'est prévue en Wallonie dans les jours à venir, a affirmé aujourd'hui Paul Dewil, premier ingénieur à la Direction générale des voies hydrauliques du service public Wallonie. L'Escaut, la Dyle et la Haine/Trouille se trouvent depuis lundi en phase de "pré-alerte".