Tout sur critique

"Communication désastreuse", "gigantesque navigation à vue", "manque d'anticipation", "mauvais feuilleton", "surréalisme à la belge" et "voyage en absurdie": la ministre de l'Education Joëlle Milquet a essuyé mardi une véritable volée de bois vert de l'opposition en commission du Parlement à l'occasion d'une série d'interpellations sur sa gestion dossier de la dispense des cours philosophiques dans l'enseignement officiel.

Joëlle Milquet est de plus en plus critiquée au sein du gouvernement d'Elio Di Rupo, surtout à cause de sa gestion "chaotique" du dossier des départs de jeunes combattants belges en Syrie. Au point que certains membres du gouvernement mettraient en garde le Premier ministre, selon le journal Le Soir.