Tout sur crise migrants

À l'heure où la Turquie viole de manière flagrante de nombreux droits fondamentaux, l'Union européenne n'en tire aucune conséquence quant au partenariat privilégié avec celle-ci concernant la gestion des flux migratoires. Elle s'en tient à une condamnation de principe à l'égard de ces violations, sans remettre en cause l'accord conclu le 18 mars 2016 avec la Turquie, prévoyant le renvoi massif de migrants vers cette dernière.