Tout sur Creg

Engie Electrabel compte arrêter tous les investissements liés à la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires. Comment interpréter cette annonce et quel avenir pour l'approvisionnement énergétique en Belgique ? Entretien avec Jan Vande Putte, responsable campagnes nucléaire et énergie chez Greenpeace.

Après une augmentation constante ces dernières années, le nombre de fournisseurs d'électricité et de gaz naturel actifs en Belgique a légèrement diminué en 2018, constate la Commission de Régulation de l'Électricité et du Gaz (Creg) mercredi dans un monitoring du marché de détail. Cette évolution, une première, s'explique par la vague de consolidation amorcée en 2016.

La facture d'énergie devrait faire mal cette année. L'indisponibilité d'une série de réacteurs nucléaires, conjugué à une tendance à la hausse des prix de l'énergie, va peser lourdement sur la facture d'électricité et de gaz des ménages, relèvent mardi L'Echo et de Tijd. L'augmentation pourra potentiellement aller de 270 à 400 euros selon les fournisseurs d'énergie.

Zéro émission, la voiture électrique ? Ce n'est pas exact si l'on prend en compte la pollution émise pour produire l'électricité et surtout, les batteries. Mais elle serait, à l'usage, généralement plus propre qu'une voiture à carburant. Les experts s'affrontent sur le sujet.

Une mise à jour du comparateur tarifaire du régulateur fédéral de l'énergie (Creg) dévoile d'énormes différences de prix entre le contrat de gaz le plus compétitif et le moins compétitif, peut-on lire dans La Libre Belgique et La Dernière Heure vendredi.

Entre 2007, année de libéralisation du marché de l'énergie, et décembre 2016, le prix final au consommateur de l'électricité a augmenté en moyenne de 69,51% pour un client domestique en Belgique, selon une étude de la Creg publiée lundi. Pour le gaz, l'évolution est différente.

Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité Elia a décidé d'instaurer un rapport de force avec le régulateur fédéral (CREG) et le ministre wallon Paul Furlan, afin de savoir au plus vite qui assumera le nouveau trou creusé par les subsides aux panneaux photovoltaïques, ressort-il samedi d'un article de La Libre.

Le 16 septembre, Engie (ancien Electrabel) a fait savoir à la ministre de l'Énergie Marie-Christine Marghem qu'il n'entendait pas payer le solde de la redevance due dans le cadre de la prolongation de Tihange 1 pour le dernier trimestre de 2015, ressort-il des courriers transmis par la ministre à la Commission de l'Économie de la Chambre.

L'opposition a réclamé jeudi une réunion urgente de la Commission de l'Economie de la Chambre. Elle souhaite entendre la ministre de l'Energie, Marie-Christine Marghem, et les représentants de la CREG à propos du calcul de la redevance due par Electrabel et EDF pour la prolongation de Tihange 1.

La ministre fédérale de l'Energie, Marie Christine Marghem, a annoncé samedi qu'elle a trouvé un accord avec Electrabel et EDF pour la désignation d'un expert indépendant dans le cadre de la fixation de la redevance liée à la prolongation de la centrale nucléaire Tihange 1, également appelée 'taxe nucléaire'.

La discussion avec Electrabel et EDF se poursuit concernant un éventuel relèvement de la redevance due dans le cadre de la convention Tihange 1 pour l'exercice 2015, ressort-il d'un communiqué de la ministre fédérale de l'Énergie Marie-Christine Marghem, en réaction à un article de presse. Il n'y a actuellement aucun montant contesté, raison pour laquelle aucun expert n'a été désigné.