La crise du nucléaire coûtait 45 euros aux ménages en décembre

La crise du nucléaire coûtait 45 euros aux ménages en décembre

Une hausse de 45 euros du prix annualisé de l'électricité a été observée pour les ménages ayant souscrit un nouveau contrat en décembre, écrit vendredi La Libre, se basant sur les calculs de la Creg, le régulateur du secteur énergétique. L'impact sur le prix de la crise d'approvisionnement en électricité s'est donc réduit.