Tout sur CRACPE

Environ 400 personnes ont manifesté samedi après-midi devant le centre fermé de Vottem (Herstal) après le suicide d'un Erythréen le 9 octobre dernier, indique le Collectif de résistance aux centres pour étrangers (CRACPE), qui organisait la manifestation. Le réfugié, âgé de 36 ans, attendait d'être expulsé vers la Bulgarie, le premier pays à l'avoir accueilli et qui lui avait octroyé un permis de séjour.