Tout sur CPVS

Raconter son histoire, obtenir des soins, déposer plainte. Des démarches qui s'apparentent souvent à un parcours du combattant pour les femmes victimes de violences sexuelles. Quelles sont les solutions de premiers secours, et les premiers recours? Comment les améliorer? Et lesquel(le)s devraient être créé(e)s?

Consciente de ses faiblesses en matière de délinquance sexuelle, l'institution fait son examen de conscience.

Le gouvernement fédéral va développer un projet-pilote d'articulation de tous les acteurs de lutte contre "le chiffre noir" des agressions sexuelles, annonce le cabinet de Sarah Schlitz mercredi dans un communiqué. Ce projet sera porté par la secrétaire d'État à l'Égalité des Chances, en collaboration avec ses collègues de l'Intérieur Annelies Verlinden et de la Justice Vincent Van Quickenborne, qu'elle a rencontrés dans l'après-midi.

Près d'un tiers (29%) des victimes accueillies dans un centre de prise en charge des violences sexuelles (CPVS) entre octobre 2017 et 2018 étaient âgées de moins de 18 ans, a indiqué jeudi la secrétaire d'Etat à l'Egalité des chances, Zuhal Demir. Celle-ci a établi un bilan de l'activité des trois centres situés à Gand, Bruxelles et Liège et inaugurés voici un an.