Tout sur CPAS

Vivre enfermé dans son corps: "On n'obtient rien en restant en colère et triste"

Chris Verbijlen (70 ans) était une femme très active, jusqu'à ce qu'elle se subisse une opération bénigne en 2006. Celle-ci tourne mal et elle se retrouve enfermée dans son corps. C'est ce qu'on appelle locked-insyndroom. "Penser, goûter, sentir, entendre et voir : je peux encore tout faire, mais je suis piégé dans mon propre corps."

Liège aura sa nouvelle cité administrative zéro carbone en 2022

La ville de Liège a introduit à la Région wallonne la demande de permis en vue de procéder à la rénovation de la cité administrative. Annoncée pour 2022, elle présentera des performances énergétiques très élevées de manière à tendre vers le "Zéro carbone". L'investissement (études et travaux) s'élève à 27,4 millions d'euros, a indiqué mercredi Roland Léonard, l'échevin liégeois en charge des bâtiments publics.

Bruxelles : "Priorité au social" ?

Comme on le sait, le nouveau Gouvernement de la Région de Bruxelles-capitale promet d'accorder, pour les cinq années à venir, outre le "climat", une "priorité au social". Nous n'entrerons pas, ici, dans son "contenu" (plus de logements sociaux...), nous nous limiterons uniquement à l'intitulé de cette promesse : "Priorité au social".

Pieter De Crem rouvre le robinet à Bruxelles

Jan Jambon, N-VA et ci-devant ministre de l'Intérieur, en faisait un blocage : plus question de libérer la manne fédérale annuelle de 25 millions d'euros vouée à financer les primes linguistiques des agents locaux bruxellois.

"Les communes n'ont plus de bas de laine"

Pour présenter un budget à l'équilibre, les communes wallonnes ont recours aux réserves qu'elles avaient constituées, constate une étude de l'Union des villes et communes de Wallonie (UVCW), évoquée dans les titres Sudpresse jeudi. Ces "bas de laine" ont fondu de moitié entre 2011 et 2018.

"Milquet, l'arbre et la forêt"

C'est l'un des nombreux courriers reçus après les derniers développements de "l'affaire Joëlle Milquet". "J'ai travaillé cinq ans dans un cabinet échevinal de grande ville et dans un CPAS. Et cette "évidence" saute aux yeux : dans quasi tous les cabinets ministériels, de bourgmestres, d'échevins, de présidents de CPAS, etc., en périodes (pré)électorales, la majorité du personnel travaille pour la réélection de son "patron"... Bien entendu en utilisant le matériel informatique "de l'administration"... Le tout sans se cacher, et payé par les contribuables. Idem pour les assistants parlementaires d'ailleurs... Cela donne évidemment un immense avantage aux personnes déjà en place par rapport à celles qui ne le sont pas...