Tout sur Covoiturage

Comment évoluer les modes de déplacement alternatifs en Wallonie ? L'IWEPS, l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique, s'est penché sur la question et dévoile des chiffres sur la mobilité partagée avec un premier constat : le covoiturage n'est pas encore rentré dans les moeurs côté wallon.

"Si 25% des conducteurs qui voyagent seuls se mettent à covoiturer, c'est la fin des bouchons. A court d'idée pour vos bonnes résolutions? Cette année, pensez à covoiturer! ", pourra-t-on entendre à la radio jusqu'au 13 janvier, indique mardi Carlo Di Antonio, le ministre wallon des Transports, de la Mobilité et de l'Environnement.

Une nouvelle application numérique gratuite pour Facebook, iPhone et Android a été lancée lundi afin de permettre aux jeunes de faire du co-voiturage pour rejoindre ensemble une destination "en toute sécurité", annonce l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR), en collaboration avec Pure FM. Elle vise à promouvoir la sécurité routière et à diminuer ainsi le nombre d'accidents le week-end.

C'est un véritable appel aux communes qui est lancé par Taxistop. Dès cette année 2011, chaque commune qui le souhaite pourra s'affilier à la plate-formeCarpoolplaza afin de pouvoir offrir à ses habitants une base de données très complète leur permettant de trouver un partenaire pour le covoiturage.

Alors que la Flandre s'apprête à installer 21 nouveaux parkings de carpooling, pour un total de 92, la Wallonie n'en dénombre toujours aucun. Mais cela devrait changer dans les semaines à venir, indiquent mercredi les journaux du groupe Sud Presse.