Tout sur coronavirus

Après avoir annoncé leur premier mort connu du Covid-19 le 29 février 2020, dans la région de Seattle, les Etats-Unis ont franchi lundi la barre symbolique des 500.000 morts. Pourquoi la première puissance mondiale détient-elle le triste record du nombre de décès connus de la maladie? Quelles premières leçons les spécialistes américains tirent-ils de cette année de pandémie?

Les autorités ont donné une conférence de presse ce lundi à 14h30. L'objectif ? Apporter une analyse scientifique honnête de la situation épidémiologique dans laquelle la Belgique se trouve à l'heure actuelle, mais également montrer l'impact des scénarios futurs possibles.

Le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (sp.a) a indiqué dimanche qu'il ne fallait pas attendre d'assouplissements notables du Comité de concertation prévu vendredi. "D'ici à trois semaines, le variant britannique du coronavirus sera dominant en Belgique et nous pourrons évaluer à quel point il est contagieux", a-t-il dit au micro de VTM.

" Les indicateurs vont dans le bon sens ", a déclaré le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem lors de la conférence de presse de Sciensano. Une situation épidémiologique encourageante, peut-être due à un premier impact de la vaccination, même si le scientifique reste prudent.

En récupérant chaque particule de covid en circulation dans le monde, on pourrait faire tenir l'ensemble du virus dans une simple canette de soda. "Cela serait sans aucun doute la pire boisson de l'histoire", concède le mathématicien à l'origine du calcul.