Tout sur Conseil de sécurité

Qu'il y aura-t-il après Poutine ? Après des années de spéculation, le président lève un coin du voile. Avec la nouvelle constitution, Poutine semble surtout vouloir se protéger d'un successeur trop ambitieux.

Le Conseil de sécurité de l'ONU, l'Union européenne et l'OTAN ne sont pas d'accord avec l'invasion turque en Syrie. Pourtant, tous les trois sont impuissants, puisque pris en otage par des intérêts "supérieurs" à ceux des Kurdes de Syrie. Le point.

La Russie et la Chine ont mis jeudi leur veto à une résolution de l'Allemagne, la Belgique et du Koweït imposant un cessez-le-feu à Idleb en Syrie, approuvée par 12 pays, illustrant à nouveau la profonde division du Conseil de sécurité de l'ONU sur ce dossier.

"Les Nations unies n'abandonneront pas le peule congolais", a martelé lundi à Kinshasa le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, démentant un repli en République démocratique du Congo au profit d'autres missions au Mali, en Centrafrique ou au Soudan du Sud.

Le Rwanda commémore le génocide des Tutsis, perpétré il y a 25 ans. Le 2 septembre 1998, le premier procès devant le tribunal pénal international d'Arusha aboutissait à la condamnation pour génocide de l'ancien bourgmestre de Taba, Jean-Paul Akayesu. Quel bilan tirer de cette juridiction internationale qui a fermé ses portes en 2015 ? Les réponses d'Ornella Rovetta (1), chercheuse à l'ULB.

A partir du 1er janvier 2019, la Belgique siègera pour une période de deux ans au Conseil de sécurité de l'ONU en tant que membre non permanent. Elle y sera "un partenaire constructif, fiable et ouvert dans la recherche, avec les autres membres du Conseil de sécurité et l'ensemble des acteurs concernés, de réponses collectives aux questions internationales de paix et de sécurité", assure samedi dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, qui est aussi le nouveau ministre de la Défense depuis la démission du gouvernement fédéral.