Tout sur Conner Rousseau

Le sp.a demande aux présidents du CD&V, de l'Open Vld et du MR des garanties quant au contenu de la note transmise dans le cadre des travaux en vue de former un gouvernement fédéral, a-t-on appris samedi à l'issue d'une réunion entre le président des socialistes flamands, Conner Rousseau, et ses homologues des partis gouvernementaux, Joachim Coens, Egbert Lachaert et Georges-Louis Bouchez.

Le trio de missionnaires Bouchez - Coens - Lachaert avance une note. Un gouvernement fédéral avec les partis de centre-droit, sans le PS, serait envisageable pour le CDH. Pression maximale sur le SP.A. Les relations entre présidents libéraux et socialistes sont tendues. Le jeu de poker menteur se poursuit. Un constat, toujours le même: pour qu'une majorité soit possible, un parti doit se faire hara-kiri.

C'était une semaine folle, qui a fini par une proposition folle: Paul Magnette espère installer un gouvernement fédéral minoritaire, associant socialistes, démocrates-chrétiens et libéraux, au moins jusqu'à septembre, et sans doute au-delà. "Trop tôt", a dit Sophie Wilmès... Récit de sept jours de troc.

Le président du PS, Paul Magnette, espère que des négociations en vue de former un nouveau gouvernement pourront s'ouvrir à la fin juin, quand les pouvoirs spéciaux auront pris fin, et aboutir d'ici la fin septembre, voire début octobre quand la Chambre fait sa rentrée officielle.

Les présidents du PS et du sp.a, Paul Magnette et Conner Rousseau, reprendront leurs contacts et rencontres des huit autres formations politiques associées aux pouvoirs spéciaux pour faire le point avec elles sur la façon d'organiser l'après pouvoirs spéciaux, qui expirent à la fin juin, a annoncé mardi le PS. Ces entretiens redémarreront la semaine prochaine. MM. Magnette et Rousseau souhaitent attendre la réunion du "kern élargi" de vendredi où doivent être approuvées des mesures de soutien.

Lors d'une interview croisée accordée à Knack, le président du sp.a Conner Rousseau propose de réorganiser les soins de santé en cas de discussions sur la re-fédéralisation ou la défédéralisation des pouvoirs lors de la prochaine formation du gouvernement. Le professeur en économie gantois Stijn Baert avertit que cela pourrait être une manoeuvre de certaines régions pour revenir en arrière.

Conner Rousseau et Paul Magnette veulent profiter de la crise pour faire passer leurs aspirations socio-économiques, peut-être à la base d'un futur gouvernement fédéral. Avec ou sans la N-VA de Bart De Wever ? On verra plus tard...

Les présidents du PS et du sp.a ont entamé la semaine dernière une série de "rencontres informelles" avec leurs homologues des autres partis pour s'entretenir avec eux sur la manière dont ils voient la sortie des pouvoirs spéciaux, a indiqué samedi le porte-parole du PS, confirmant une information du Nieuwsblad.

Le 1er mai est marqué par une série de discours politiques à l'occasion de la "Fête du travail". En raison de la crise sanitaire, pas de tribune extérieure pour les politiques et représentants syndicaux. Cet événement sans rassemblement est tout de même l'occasion pour les politiques de faire passer des messages, en ligne, à leurs militants. Tour d'horizon des différentes positions politiques.