Tout sur Conflit, guerre et paix

Raul Castro abandonnera toutes ses fonctions officielles lors du VIIIe congrès du Parti communiste cubain, du 16 au 19 avril. Il cède sa place de premier secrétaire du PCC à l'actuel président Diaz-Canel. Une étape historique dans un contexte de pénuries alimentaires extrêmes et de tensions politiques intérieures.

Au moins 14 personnes ont été blessées dimanche dans un attentat suicide qui a visé la cathédrale de Makassar, dans l'est de l'Indonésie, après la messe des Rameaux, célébration qui marque pour les Chrétiens le début de la Semaine Sainte.

La brigade de sécurisation des transports en commun de la zone de police Bruxelles-Ouest a neutralisé, lundi peu avant 15h00, un individu armé d'un couteau dans la station de métro Gare de l'Ouest à Molenbeek-Saint-Jean, a indiqué la zone. "Une femme a été grièvement blessée et une femme enceinte, présente dans la rame de métro, aurait été bousculée par l'auteur dans sa fuite", a ensuite précisé le parquet de Bruxelles, lundi vers 19h00.

Les Arméniens ont perdu une grande partie de leur forteresse du Karabakh. Cette capitulation sous les auspices de Moscou laissera des traces durables dans l'histoire de cet Etat qui ne peut compter que sur lui-même.

L'offensive de l'Azerbaïdjan pour récupérer le Haut-Karabakh, territoire occupé par l'Arménie, est envenimée par l'implication de la Turquie. Mais la Russie est prête à défendre ses intérêts.

De la Libye au Yémen en passant le Qatar, les Emirats arabes unis version MBZ sont sur tous les fronts. Avec des résultats mitigés.

Les autorités gazaouies ont rapporté samedi le premier décès officiel dû au nouveau coronavirus, alors que l'enclave palestinienne surpeuplée et soumise à un blocus israélien enregistre une hausse du nombre de cas d'infection ces derniers jours.

La colère sociale née en octobre 2019 n'est pas éteinte. Si la crise sanitaire liée au coronavirus en a réduit les expressions, elle pourrait aussi l'attiser. Pour les derniers manifestants, la dénonciation du marasme social, aggravé par la corruption, reste prioritaire.

Des mouvements qui refusent et la violence et l'islamisme. L'Algérie, l'Irak et le Liban sont secoués par le soulèvement pacifique d'une jeunesse portée par une même aspiration : l'instauration d'un Etat de droit. Même plus : un changement de société.