Tout sur Confinement

Les autorités ont donné une conférence de presse ce lundi à 14h30. L'objectif ? Apporter une analyse scientifique honnête de la situation épidémiologique dans laquelle la Belgique se trouve à l'heure actuelle, mais également montrer l'impact des scénarios futurs possibles.

L'opposition a interpellé la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden jeudi à la Chambre, estimant que les mesures sanitaires prises par arrêtés ministériels posaient question en matière de respect des droits fondamentaux.

"La situation ne justifie pas à ce jour" un nouveau confinement, a indiqué jeudi Jean Castex, tout en affirmant que l'exécutif n'hésiterait "pas à prendre (ses) responsabilités" en cas de "dégradation forte et rapide" des indicateurs sanitaires en raison de l'épidémie de Covid-19.

Le variant britannique est déjà à l'origine de deux tiers de toutes les infections au coronavirus aux Pays-Bas, selon les calculs effectués par l'Institut national pour la santé publique et l'environnement (RIVM). Celui-ci avertit mardi que "l'assouplissement des mesures ne peut se faire qu'avec la plus grande prudence", alors que, selon certaines sources, le gouvernement néerlandais pourrait annoncer une prolongation du confinement ce mardi soir.

Alexandre Heeren, professeur à l'Institut de recherche en sciences psychologiques de l'UCLouvain et chercheur qualifié au FNRS, revient pour LeVif.be sur l'impact psychologique, dévastateur pour certains, du confinement. Il donne des conseils pour mieux vivre cette période inédite qui se répète et perdure.

Sur le continent européen, la Finlande est le pays qui a le mieux maîtrisé l'épidémie de covid : le taux de décès est en effet le plus bas de l'UE. Mais comment ce pays scandinave est-il parvenu à contenir efficacement la deuxième vague ? Explications.

La France a commencé la journée de vendredi au ralenti avec l'entrée en vigueur d'un nouveau confinement destiné à freiner la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19, même si ses modalités sont nettement moins drastiques que celles du précédent au printemps.

Les coiffeurs et gérants de salons de beauté s'inquiétaient vendredi d'une "interdiction sélective d'exercer visant les métiers de contact". "Si l'on doit tirer le rideau, mieux vaut alors tout fermer", selon le président de l'organisation sectorielle Belgische Beauty Federatie, Mario Blokken. L'Union nationale de l'esthétique et du bien-être (Uneb) demande pour sa part une aide financière jusque fin 2021.

Le tour de vis annoncé le 16 octobre par le gouvernement est sévère, notamment pour l'Horeca et pour notre vie sociale. Il est justifié par la propagation galopante du virus. Suffira-t-il à éloigner le spectre d'un reconfinement pur et dur?

La ville de New York prévoit de refermer écoles, restaurants et commerces non essentiels dans neuf quartiers de Brooklyn et Queens où l'épidémie repart depuis deux semaines, un retour en arrière inédit pour la première métropole américaine devenue modèle de prudence face au coronavirus.