Tout sur confédéralisme

Dans les ambassades de pays européens à Bruxelles, on s'interroge : c'est quoi, le " confédéralisme " à la belge, leitmotiv des débats postélectoraux en Belgique ? Appelé ces jours-ci à éclairer des diplomates étrangers, Francis Delpérée se fait pédagogue. Mais le constitutionnaliste ne cache pas son exaspération.

Coucou, le revoilà ! Avec l'exactitude d'une horloge suisse, le confédéralisme repousse la porte à la veille des élections fédérales. Comme une impression de déjà vu, revu et re-revu depuis près de vingt-cinq ans !

"Le confédéralisme signifie la fin du pays, la fin de notre Belgique, pour le PS, il n'en est pas question", a réagi mercredi Elio Di Rupo. Le président de la N-VA Bart De Wever avait indiqué plus tôt dans la presse que la seule possibilité à ses yeux d'un gouvernement avec le PS en 2019 passerait par un accord sur le confédéralisme.

La N-VA entend lancer le processus vers le confédéralisme en 2019-2020, si du moins elle dispose d'un soutien électoral suffisant pour le faire, a affirmé dimanche Siegfried Bracke (N-VA), président de la Chambre.