Tout sur Communes à facilités

Les quatre bourgmestres de la périphérie bruxelloise recalés par la tutelle flamande pour avoir adressé des convocations électorales en français aux électeurs francophones, lors du scrutin communal d'octobre 2018, viennent d'être nommés sous l'effet de quatre arrêts du Conseil d'Etat, du 2 juillet, qui leur avaient donné gain de cause.

La présence francophone dans les communes à facilités de la périphérie bruxelloise est telle, que 62,4 % des électeurs y ayant voté en 2014 pour la Chambre l'ont fait en faveur d'une liste francophone, selon une étude du centre Vives (KUL). Cette étude est relayée mercredi dans les pages du Soir.

C'est toute la politique de subventionnement des communes flamandes qui vient d'être annulée par la Cour constitutionnelle. Pour "discriminations injustifiées" et "entrave à l'autonomie communale" au préjudice des communes à facilités de la périphérie bruxelloise.

Le Pacte d'excellence, qui vise à améliorer la qualité de notre enseignement et ses performances à l'international, concerne les élèves francophones de Bruxelles et de Wallonie. Certaines mesures posent des problèmes spécifiques aux 3.000 enfants scolarisés en français en Périphérie bruxelloise : suppression éventuelle du CEB, changement des rythmes scolaires, etc.

Un fonctionnaire de la Région flamande assistera désormais aux réunions des conseils communaux dans les communes à facilités de la périphérie bruxelloise. Le Standaard relaie cette information sur son site web lundi soir, citant la note de politique de la ministre flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans (N-VA).

Le gouvernement flamand, par la voix de sa ministre des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA), a décidé de ne pas nommer Damien Thiéry au poste de bourgmestre de Linkebeek, écrivent mardi La Libre Belgique et De Morgen. Cette décision sera officiellement notifiée très prochainement au député MR, qui est donc le seul bourgmestre des six communes à facilités de la périphérie bruxelloise à ne pas être nommé.

Bourgmestre en titre de Rhode-Saint-Genèse, Myriam Delacroix-Rolin ne partage plus l'infortune de ses trois collègues francophones non-nommés des communes à facilités. Cela n'empêche pas la députée CDH de ressentir l'accord intervenu sur BHV comme un énième coup dur porté aux francophones de la périphérie.