Tout sur Communauté française

Ce lundi est le grand jour du retour à l'école pour des dizaines de milliers d'élèves de Fédération Wallonie-Bruxelles, ceux de dernière année des primaires ou des secondaires. "Les réseaux m'ont annoncé entre 50 et 60% de taux de présence pour les 6es primaires et sans doute davantage en secondaire", indiquait en matinée la ministre de l'Education Caroline Désir.

Après l'absence d'organe chargé de traiter des discriminations linguistiques, le Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l'ONU pointe le non-respect de la Convention européenne des droits de l'homme par la loi sur l'emploi des langues en matière administrative (1963) lorsque celle-ci exclut des écoles fondamentales francophones des six communes à facilités de la périphérie bruxelloise tous les élèves qui n'y sont pas domiciliés.

Il faudrait plus d'un milliard d'euros pour remettre à niveau les bâtiments scolaires de la Communauté française et rattraper deux décennies de sous-investissements chroniques, rapporte Le Soir lundi, citant un état des lieux mené par le ministre Frédéric Daerden qui assure la tutelle sur Wallonie-Bruxelles Enseignement.

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a autorisé mercredi lors d'un vote à huis clos la réquisition de l'eurodéputée Marie Arena (PS) en vue d'un règlement d'une procédure pénale pour des faits datant de sa ministre-présidence à la Communauté française (2004-2008).

Le nombre de mineurs suivis, en 2018, par un juge de la jeunesse en Communauté française. Sur ce total, 1 550 s'étaient rendus coupables de faits délictueux, tandis que 21 367 étaient considérés comme " mineurs en danger ".

Le président de DéFI, Olivier Maingain (photo), attend sa nomination officielle comme "agent spécial" de liaison entre les francophones.

"Ni papier toilette, ni manche à frotter, ni savon, ni serviettes ni essuies", c'est le constat navrant que dressait, avant les élections, "dans la plupart des cas", l'alors députée Virginie Gonzalez Moyano (PS) de l'état des toilettes dans plusieurs écoles primaires et secondaires de la Communauté française.

" Provocation ", " Respect de la diversité " : l'une des cinq nouvelles affiches de la XXIIIè édition du " Parlement Jeunesse Wallonie-Bruxelles " suscite la controverse sur les réseaux sociaux et jusqu'au sein du parlement de la Communauté française (PCF), qui parraine l'événement. On y voit une jeune fille voilée, avec ce slogan : " Toi, au Parlement ? ".