Tout sur Communauté flamande

Un nouveau comité de concertation est convoqué ce vendredi à 14h00. Les principaux ministres du gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées évalueront comme de coutume la situation de l'épidémie de Covid-19 en Belgique, avec les vacances de carnaval (15-19 février) en perspective.

La présidente du Parlement flamand Liesbeth Homans (N-VA) plaide pour que l'on redonne vie à des résolutions, vieilles de plus de vingt ans, qui prônent une plus large autonomie pour la Flandre. C'est ce qu'elle a confié dans une interview réalisée à l'occasion de la fête de la Communauté flamande. Selon l'élue, la crise du coronavirus a montré que des ensembles de mesures plus cohérents et plus homogènes sont nécessaires.

Il faudra un certain temps pour s'habituer aux nouvelles mesures mais, en général, le personnel et les élèves sont soulagés et heureux de pouvoir retourner à l'école, ressort-il des premières impressions recueillies auprès des coupoles de l'enseignement en Flandre après une première journée-test de réouverture.

Le réseau d'enseignement de la Communauté flamande (GO!) plaide en faveur d'un large débat sur l'interdiction du port de signes convictionnels, en vigueur dans toutes ses écoles. Mardi, un tribunal de Louvain a donné raison à une jeune fille qui contestait cette interdiction dans un établissement du réseau.

Les représentants des six formations (socialistes, écologistes; DéFI et Open Vld) à la recherche d'un accord de majorité pour les cinq prochaines années en Région bruxelloise ont achevé, vendredi soir sur le coup de 19h30, une première semaine de négociations. En marge du black-out médiatique qu'ils se sont imposés, depuis le milieu de la semaine, on a appris qu'ils se retrouveraient autour de la table, dès lundi matin, à 9h30.

Le conseil des ministres a adopté vendredi les projets d'arrêté royal qui confirment l'accès cette année de tous les étudiants diplômés à un numéro INAMI. Il s'agit de l'année de la double cohorte qui voit sortir les étudiants diplômés en 7 ans et ceux diplômés, pour la première fois, en 6 ans. Les textes organisent par ailleurs pour la première fois le lissage (négatif en Communauté française) à partir de 2024.

La N-VA diffuse gratuitement des drapeaux de lions flamands parmi ses membres. Et il ne s'agit pas de lion flamand officiel, mais de la version utilisée par le Mouvement flamand. L'initiative montre à quel point la N-VA est tiraillée entre les centres de pouvoir belges, et le nationalisme flamand.

Les gouvernements de la Communauté flamande et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont validé cette semaine un texte négocié entre les deux ministres des Médias Sven Gatz et Jean-Claude Marcourt relatif à la coordination des fréquences de radio, a annoncé vendredi M. Marcourt.

Fedasil a refusé l'accueil à une famille avec deux jeunes enfants, ce qui est illégal, dénonce lundi Orbit, une ASBL flamande de soutien aux réfugiés. L'association demande impérativement à l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile de se conformer à la loi, en tenant compte des situations particulières.

Le Pacte d'excellence, qui vise à améliorer la qualité de notre enseignement et ses performances à l'international, concerne les élèves francophones de Bruxelles et de Wallonie. Certaines mesures posent des problèmes spécifiques aux 3.000 enfants scolarisés en français en Périphérie bruxelloise : suppression éventuelle du CEB, changement des rythmes scolaires, etc.

Le parlement bruxellois a donné vendredi son feu vert à un dispositif qui rend obligatoire le parcours d'intégration des primo-arrivants dans la capitale. La majorité PS-DeFi-cdH-Open Vld-sp.a-CD&V a été rejointe par la N-VA pour soutenir le projet d'ordonnance bi-communautaire adopté.

Le MR s'est cette année choisi une date fort symbolique pour réunir tous les collaborateurs de ses cabinets ministériels...