Tout sur communautaire

Les bourgmestres de 19 communes flamandes autour de Brussels Airport ont signé un texte dans lequel ils plaident pour une loi qui répartit de manière équilibrée les vols vers et depuis l'aéroport. La région bruxelloise doit également, selon les bourgmestres, prendre ses responsabilités et mettre fin à ses ambitions de zone de non vol (no-fly zone) pour Bruxelles.

Pour ses propos désobligeants envers le mouvement flamand, le cardinal Désiré-Joseph Mercier (1851-1926) n'a jamais été en odeur de sainteté dans une certaine Flandre.

Le blocage du pays sans préavis au sud relance le débat communautaire et radicalise les points de vue. C'était le scénario rêvé par la N-VA. Bye Bye Belgium, le retour ? Récit en cinq tableaux vers le chaos annoncé pour 2019. Ceci n'est pas qu'une fiction...

Coup de tonnerre à la maison communale ! A l'aube, un commissaire spécial envoyé par le gouvernement débarque à Schaerbeek. En force, il entre dans le bâtiment et ordonne le retrait de panneaux d'affichage. Depuis des mois, ceux-ci sont au coeur d'une polémique locale, devenue nationale. Tout ça pour une histoire de... langues ! Surprenant ? Pas vraiment. Car en Belgique, rien n'échappe au linguistique.

Déjà absent de l'hommage au Parlement au lendemain des attentats de Bruxelles, le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) est arrivé en retard à la cérémonie au palais royal, dimanche 22 mai.

"L'état belge craque de partout et bien entendu cela fait sans doute plaisir à ceux qui veulent qu'il craque définitivement, la N-VA par exemple", a affirmé mardi le chef de file de DéFI au gouvernement bruxellois, Didier Gosuin, au micro de Bel RTL.

La réforme qui va toucher les établissements scientifiques fédéraux, avec constitution de sociétés anonymes, pourrait aussi s'appliquer, à terme, au Musée de l'armée, institution fédérale qui dépend du ministre de la Défense, le N-VA Steven Vandeput.

Depuis les attaques de Paris, le monde a les yeux rivés sur les communes bruxelloises de Molenbeek, Schaarbeek et Forest. Sauf que c'est un peu vite oublier que "Bruxelles" est le résultat d'années de méfiance communautaire, de négligence politique et d'une chasse au profit. Flamands et Francophones portent une lourde responsabilité dans la délitescence de leur capitale.

L'ancienne ministre fédérale de la Mobilité, et mère du RER, Isabelle Durant (Ecolo), a mis en cause jeudi la stratégie des partis francophones face à la SNCB. A ses yeux, le dossier RER est de nature communautaire.

La N-VA s'en est pris avec force jeudi à la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant (MR). Dans un entretien accordé au "Tijd", la vice-présidente du groupe nationaliste à la Chambre, Inez De Coninck, lui reproche de rester "les mains vides" dans toute une série de dossiers cruciaux après un an et demi de législature.