Tout sur Commission européenne

L'entreprise pharmaceutique AstraZeneca pourrait également accuser des problèmes de livraison en raison de soucis de production qui surviendraient au deuxième trimestre, selon une déclaration d'un représentant de l'entreprise à l'Union européenne (UE), rapporte une source européenne à l'agence de presse allemande DPA.

Le secrétaire d'Etat Thomas Dermine (PS) avait annoncé vouloir éviter les réflexes belges pour confectionner le plan de relance de la Belgique. Il aura pourtant fallu un bon vieil accord entre Région flamande et Région wallonne dans le dos des autres exécutifs pour trouver la bonne formule...

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le Commissaire européen en charge de la Justice Didier Reynders reviennent sur la stratégie de l'UE concernant les vaccins contre la Covid. "Dès le départ, nous avons voulu que tous les pays de l'Union, quelle que soit leur taille, aient un accès équitable aux vaccins", expliquent-ils.

La Commission européenne a indiqué lundi prendre ses distances avec le laboratoire AstraZeneca dans le cadre de sa stratégie vaccinale anti-Covid au premier trimestre, après les importants retards de livraison de l'entreprise anglo-suédoise.

"Les gens doivent se rendre compte que les livraisons de vaccins viennent seulement de commencer. Il a toujours été clair que ce ne serait pas facile", a affirmé lundi la haute responsable de la Commission européenne pour les négociations avec les entreprises qui produisent les vaccins, l'Italienne Sandra Gallina.

La firme pharmaceutique britannique AstraZeneca a accepté la demande de la Commission européenne de publier le contrat signé entre les deux parties le 27 août dernier concernant l'achat anticipé de millions de doses du vaccin contre la Covid-19 développé par l'entreprise avec l'université d'Oxford.

C'est ce vendredi que l'EMA, l'Agence européenne des médicaments, pourrait donner son feu vert à la mise sur le marché de l'UE du vaccin développé et produit par AstraZeneca avec l'université d'Oxford. Son comité en charge des produits à usage humain se réunit virtuellement dès le matin, pour se pencher sur ce produit qui pourrait devenir le troisième vaccin contre le coronavirus à être autorisé dans l'UE.