Tout sur Commission

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne ont donné mardi à Bruxelles leur accord à un fonds de relance massif (750 milliards d'euros) pour aider les pays européens les plus touchés par la crise du coronavirus, au matin du cinquième jour d'un sommet marathon qui aura dû multiplier les concessions aux intérêts nationaux.

Un sommet européen crucial, le premier depuis février qui réunira physiquement à Bruxelles les 27 chefs d'Etat et de gouvernement des membres de l'UE, aura lieu vendredi et samedi, avec éventualité de prolongation. Alors que le Covid-19 est toujours bien présent, rien n'a été laissé au hasard pour tenter de garder le coronavirus hors du bâtiment Europa et de son "oeuf", à commencer par l'écartement de la presse écrite qui est priée de suivre virtuellement les déclarations.

La Première ministre, Sophie Wilmès (MR), va publier, d'ici à lundi, les avis des experts du groupe chargé de la stratégie de sortie du confinement (GEES). Cette décision de publication des documents après le Conseil de sécurité nationale, du 3 juin dernier, avait été décidée il y a une semaine, précise son cabinet.

En cette période inédite de crise du coronavirus, Le Vif/L'Express s'est associé à l'UCLouvain pour un partenariat exceptionnel. Posez toutes vos questions à ses professeurs et chercheurs, ils vous répondent sur levif.be/expertsUCLouvain. La page, dont voici quelques extraits, est actualisée en permanence.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne ont entériné jeudi le plan d'urgence à 540 milliards d'euros élaboré par les ministres des Finances pour répondre dans l'immédiat au choc économique de la crise du coronavirus.

Réouverture des frontières, protection des plus âgés, applications de traçage: la Commission européenne présentera mercredi sa feuille de route pour préparer une sortie coordonnée du confinement et éviter les couacs du début de la pandémie de nouveau coronavirus.

Quelque 10.000 agents de la police locale ont été déployés pour contrôler l'application des mesures anti-coronavirus, rapporte De Tijd jeudi sur son site internet. Mais la police a du mal à faire respecter les règles de manière uniforme, d'après Nicholas Paelinck de la Commission permanente de la police locale.