Tout sur Comité R

Les services de renseignement belges manquent de données quantitatives sur la menace posée par l'extrême droite en Belgique, selon une nouvelle enquête que le magazine Knack et le journal Le Soir ont pu consulter et qui a été discutée lundi après-midi en commission parlementaire de suivi des organes de contrôle des services de police et du renseignement (Comités P et R, ndlr.)

Le Comité R se préparait à faire affaire avec la tentaculaire asbl Smals pour se digitaliser. Troublée par la célérité du processus en cours, la Chambre décide d'y voir plus clair avant un éventuel feu vert budgétaire.

Les services de renseignement belges n'ont jamais mis en place autant de méthodes exceptionnelles d'enquête que l'an dernier, indiquent samedi le quotidien Le Soir et le magazine Knack après lecture du rapport 2019 du Comité R, l'organe de contrôle des services de renseignement.

Le service de renseignement a requis auprès d'un fournisseur de téléphonie les données d'identification et de localisation d'un journaliste au cours de l'année 2018, écrit Le Soir, vendredi. La méthode était illégale, mais les garde-fous ont fonctionné: toutes les informations ont été détruites.

La demande des députés Georges Dallemagne (CDH) et Stefaan Van Hecke (Ecolo-Groen) de ré-ouvrir le poste de président du comité permanent de contrôle des services de renseignement (Comité R), bientôt vacant, n'a pas été entendue.

Coup de théâtre à la Chambre! Un unique candidat va être présenté ce mardi 14 mars pour succéder à Guy Rapaille, actuel président du comité permanent de contrôle des services de renseignement (Comité R). Serge Lipszyc est conseiller "justice" au cabinet du Premier ministre, Charles Michel (MR). Le CDH dénonce un parachutage politique.

Le président du Comité R revient ce mercredi devant la commission parlementaire Kazakhgate. Il devrait évoquer, à huis clos, le résultat de son enquête à propos d'une lettre anonyme, envoyée à la commission, mettant en cause les capacités d'investigation de la Sûreté sur le trio kazakh.