Tout sur Comité de concertation

"Le secteur culturel subit des conséquences de manière disproportionnée", a réagi mardi Virginie Devaster, une des porte-paroles de l'Union de professionnels des arts et de la création - pôle travailleur (UPAC-T), à l'issue du Comité de concertation. "Nous nous retrouvons une nouvelle fois sans perspectives certaines, conditionnées à l'évolution de la situation épidémiologique alors que l'on comptait sur mai et juin pour absorber une partie des spectacles reportés plusieurs fois."

Une nouvelle réunion du Comité de concertation doit se tenir ce mardi 11 mai. Plusieurs gros dossiers seront sur la table, dont un en particulier : le plan "Intérieur", c'est-à-dire les activités organisées en intérieur. Élargissement de la bulle intérieure, réouverture complète de l'horeca... Des assouplissements sont-ils en vue?

Pas de vote de la loi pandémie à la Chambre ce jeudi. La ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V) et les partis de la Vivaldi voulaient forcer le pas pour encadrer les mesures sanitaires. En commission, l'opposition a coincé. La suite du débat a été reportée.

Le ministre-président flamand Jan Jambon a indiqué mardi au Parlement flamand espérer que le prochain Comité de concertation (11 mai) permette de s'accorder sur un nombre plus élevé de participants autorisé pour les grands évènements estivaux. Selon lui, la limite discutée au "Codeco" de vendredi dernier tournait autour de 2.500 personnes pour les futurs évènements de l'été, au sujet desquels il n'y a pas encore eu de décision.

L'arrêté ministériel confirmant la fin de la pause pascale, telle que décidée par le comité de concertation le 14 avril dernier, vient d'être publié au Moniteur belge, annonce la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) dimanche dans un communiqué. Il concerne les mesures d'assouplissement qui entreront en vigueur ce lundi.

L'Event Confederation (EC), qui représente le secteur événementiel, s'est dite "stupéfaite" vendredi soir face à ce qu'elle juge être un manque d'ambition et de clarté de la part du Comité de concertation. Les perspectives et mesures les concernant ne seront achevées qu'en juin, sans tenir compte de l'important temps de préparation nécessaire pour les organisateurs, dénonce la confédération.