Tout sur Colombo

Le président du Sri Lanka a prolongé samedi, contrairement à ce qu'il avait annoncé auparavant, l'état d'urgence proclamé après les attentats djihadistes de Pâques, qui avaient fait 258 morts et près de 500 blessés.

Depuis deux semaines, le prêtre Suranga Warnakulasuriya ne célèbre sa messe matinale quotidienne que dans la sacristie déserte, sa petite église catholique restant fermée comme toutes celles du Sri Lanka par mesure de sécurité après les attentats de Pâques.

New Delhi avait prévenu le Sri Lanka du risque d'attaques suicides plusieurs semaines avant les attentats de Pâques, sur la base de contenus "menaçants" liés au groupe jihadiste État islamique et saisis sur des suspects arrêtés en Inde, a rapporté jeudi à l'AFP une source informée du dossier.

Le Sri Lanka a été frappé dimanche par une série d'attentats contre des hôtels de luxe et des églises célébrant la messe de Pâques, faisant plus de 200 morts