Tout sur Cliniques Universitaires Saint-Luc

Selon plusieurs scientifiques néerlandais, les formes graves de coronavirus, telles qu'elles ont été constatées au plus fort de l'épidémie, en mars et en avril, sont moins fréquentes depuis l'application de gestes barrière, telle que le port du masque. Une théorie qui ne repose sur aucun élément robuste, estime Pierre-François Laterre, chef des soins intensifs des cliniques universitaires Saint-Luc.