Tout sur Ciudadanos

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy s'est retrouvé isolé vendredi, menacé par une motion de censure de l'opposition socialiste et lâché par ses alliés centristes de Ciudadanos, après la condamnation de son parti conservateur dans un méga-procès pour corruption.

Les libéraux de Ciudadanos ont proposé mercredi à Madrid aux directions des deux grands partis conservateur et socialiste de s'asseoir à la table des négociations pour "garantir que l'Espagne ait un gouvernement" et discuter d'un programme de réformes.

L'ascension de Ciudadanos, ce parti politique libéral, conduit par son jeune et charismatique leader, Albert Rivera, bouscule la campagne des élections législatives du 20 décembre. Coup de neuf ou coup de bluff pour la démocratie espagnole ?