Tout sur Chris Janssens

Le Vlaams Belang s'est montré particulièrement déçu lundi matin après la publication par l'informateur Bart De Wever (N-VA) d'une note de départ pour les négociations gouvernementales flamandes en vue de reconduire la coalition suédoise.

L'informateur flamand et président de la N-VA Bart De Wever ne préfère pas lancer de formation formelle d'un gouvernement en Flandre en cette période, en raison du manque de clarté actuel au niveau fédéral, a-t-il fait savoir lundi. Il a poursuivi son travail de manière intensive durant le week-end dernier, après s'être déjà entretenu ces dernières semaines avec divers partis du nord du pays sur le contenu d'un éventuel accord de gouvernement.

Comme chaque jour ou presque, vous ouvrez votre boîte aux lettres. Entre la pub et les factures, un courrier typographié. Son contenu vous signale que vous n'êtes plus le bienvenu dans votre ville, que vos voisins ne veulent plus de vous, "ni de vos enfants mal élevés", car vous êtes de "sales marginaux profiteurs", des "demi-bêtes sans valeur".

Le président de la N-VA Bart De Wever s'est entretenu mardi matin avec le Vlaams Belang, à l'entame d'un deuxième tour de consultations post-électorales en vue de chercher une majorité gouvernementale pour la Flandre.

Le Vlaams Belang s'en est pris lundi à la N-VA, lors de sa "journée de la famille" organisée au domaine provincial de Bokrijk. La tête de liste dans le Limbourg Chris Janssens a moqué les ambitions du "soi-disant parti nationaliste flamand" de briguer le poste de Premier ministre aux élections fédérales du 26 mai prochain.