Tout sur chomage

Les entreprises belges offraient, au deuxième trimestre 2018, 145.760 emplois vacants contre 140.690 au premier trimestre 2018, selon de nouveaux chiffres publiés jeudi par Statbel.

"La décision est prise, clairement", a indiqué mercredi le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR), confirmant avoir inscrit dans le nouveau projet d'arrêté royal la dérogation pour les chômeurs de longue durée de plus de 50 ans au système de constitution de droits de pension calculés, pour les chômeurs de longue durée, sur une base forfaitaire minimum plutôt que sur le dernier salaire.

En 2015, 29.021 chômeurs ont été exclus de leurs allocations d'attente, selon les chiffres de l'ONEM communiqués à la Chambre par le ministre de l'Emploi, Kris Peeters (CD&V), rapporte mardi La Dernière Heure. Plus de six personnes exclues sur dix résidaient en Wallonie.

L'ONEM (Office national de l'emploi) a annoncé une diminution de presque 10% du nombre de chômeurs complets indemnisés dans son rapport annuel, soit un peu plus de 60.000 personnes. Mais la moitié de celle-ci est imputable à la limitation à trois ans des allocations d'insertion. 29155 personnes sont ainsi arrivées en fin de droit au cours de l'année 2015.

L'office national de l'emploi (Onem) devra dépenser cette année 467 millions d'euros en moins en allocations chômage, en chômage avec complément d'entreprises et en crédit-temps qu'en 2015, selon les estimations de l'institution reprises jeudi par De Standaard.

Allocations de chômage, congés, arrêts maladie...En se basant sur une vaste étude de données provenant de l'OCDE et de la Commission européenne, Le Figaro a fait la comparaison de ces avantages sociaux à travers le monde. La position de la Belgique dans ce classement est parfois étonnante.

Le projecteur de l'austérité est une fois de plus dirigé vers le bas. Tout en haut de l'échelle sociale, les millions d'euros restent bien à l'abri, dans l'ombre. En bas, on accroît par contre la pression pour renvoyer au travail les gens en incapacité de longue durée. " Beaucoup d'histoires à dormir debout ", répond la ministre De Block. " Non ", écrit Peter Mertens, en donnant la parole à plusieurs témoins.

"Un demandeur d'emploi qui participe à un projet de cohabitation a le droit à des allocations en tant que personne isolée", soutient un avocat dans le magazine De Juristenkrant sur base d'un récent arrêt du tribunal du travail de Bruxelles. Pour Chris Sebrechts, conseiller juridique à l'Office nationale de l'emploi (Onem), cette conclusion est un peu rapide, les critères et la définition de la cohabitation étant trop vagues.

" Le retour des visites domiciliaires inopinées, comme dans les années 1980, n'a aucun sens ", a déclaré Thierry Bodson, secrétaire général de la FGTB wallonne lors de la rentrée politique du syndicat.