Tout sur Charles Michel

Pourquoi la suédoise n'a pas fini l'année

Après la démission des ministres N-VA, pour protester contre l'approbation par la Belgique du pacte des migrations de l'ONU, Charles Michel voulait finir la législature à la tête d'une orange bleue minoritaire. Alors que les priorités se multiplient.

Le comité restreint prépare une procédure pour gérer les affaires courantes

Le comité ministériel restreint se penche vendredi sur une procédure devant régler le travail gouvernemental des prochains mois, en concertation avec le parlement. De l'aveu même des vices-premiers ministres, le gouvernement démissionnaire devrait être chargé dans les prochaines heures d'exécuter les affaires courantes.

Le gouvernement se réunit en comité ministériel restreint ce vendredi

Le gouvernement minoritaire démissionnaire se réunit demain vendredi à 9 heures en comité ministériel restreint alors que le Roi, qui tient toujours en suspens la démission du Premier ministre Charles Michel et de son équipe, poursuivra ses consultations politiques. Vendredi à la même heure, le chef de l'Etat recevra le président du PTB, Peter Mertens.

N-VA : qui perd gagne (ou presque)

A première vue, cette crise n'est pas une mauvaise chose pour la N-VA. Elle remotive le militant. Fort bien, mais qu'en est-il des électeurs? N'aurait-elle pas un effet boomerang particulièrement vicieux pour les nationalistes flamands, se demande de Standaard ?

Comment Charles Michel a perdu le nord (et le reste)

Pour Carl Devos, politicologue flamand très écouté au nord du pays, le revirement à gauche de Charles Michel qui a tenté une sorte de gouvernement de bonne volonté de centre gauche, c'est du jamais-vu. " C'est un aveu d'échec collectif du gouvernement à l'opposition. C'est comme s'il avait dit à l'opposition : 'Vous avez raison, nous avons échoué'. " Le professeur gantois en est resté bouche bée. Nous aussi.

Le Roi poursuit ses consultations

Le roi Philippe reprend ses consultations des présidents de partis politiques ce jeudi à 9h00 en recevant Meyrem Almaci (Groen), qui sera suivie à 10H15 par le duo Ecolo Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet, puis le sp.a John Crombez à 11H30. On s'attend dans l'après-midi à voir défiler Wouter Beke (CD&V) et Olivier Chastel (MR).

Le gouvernement Michel démissionne: Et maintenant ?

Maintenant que le Premier ministre Charles Michel (MR) a présenté sa démission au Roi, le gouvernement fédéral continuera en affaires courantes jusqu'aux élections prévues le 26 mai prochain, estime le politologue Carl Devos. D'autres options sont néanmoins envisageables. Le point.

Un nombrilisme politique coupable

Les responsabilités de plusieurs partis sont écrasantes dans cette crise et témoignent d'un pouvoir coupé des réalités. Le mal est profond. Comment en sortir ?

Le problème, c'est le MR, pas la N-VA

En gouvernant avec la N-VA, les libéraux francophones ont banalisé une droite dure - sévère avec les faibles, cool avec les riches. Ils ont introduit le loup dans la bergerie. Pendant quatre ans ils ont été du mauvais côté de l'Histoire. La lune de miel avec Bart De Wever se termine dans le chaos. Et c'est la faute du MR.