Tout sur charleroi

Un milliard d'euros d'investissements d'ici à 2020 dans le centre de Charleroi. Après des années de léthargie, le rêve métropolitain de la première ville wallonne prend forme. L'immobilier, incontournable pacemaker urbain ? Voici comment elle compte réussir sa reconversion.

Le dossier de la rénovation du futur centre de cultures contemporaines Quai 10, installé Quai de Brabant à la Ville Basse, a disparu du service Culture de la Ville de Charleroi, indique mercredi la RTBF sur son site internet.

L'édition 2019 du Mondial des métiers (WorldSkills) n'aura pas lieu à Charleroi. La ville russe de Kazan a été désignée, lundi soir, par l'assemblée générale du comité international de WorldSkills pour accueillir l'événement, ont annoncé ses organisateurs.

L'ouverture de la majorité évite à Paul Magnette de se trouver prisonnier de l'indocilité des siens. Et si le PS était, à Charleroi, le seul lieu de contre-pouvoir ?

Le TEC a sondé ses clients. Le taux global de satisfaction est stable: 74% contre 75% l'année précédente. Mais ce taux moyen varie selon les implantations. Le TEC Liège-Verviers a la moins bonne note avec 30% des sondés peu ou pas du tout satisfaits. Au TEC de Charleroi, ce pourcentage d'insatisfaction est de 25%, rapportent jeudi les journaux de Sudpresse.

Inquiété durant plus de dix ans dans d'innombrables dossiers judiciaires, Jean-Claude Van Cauwenberghe s'est reforgé une crédibilité dans l'antichambre du pouvoir carolo. A l'ombre de Paul Magnette, il se profile aujourd'hui comme un " grand sage " discret du PS local. Mais très écouté en coulisses.

Une cinquantaine d'architectes originaires de différents pays ont visité samedi matin un quartier de Gilly (Charleroi) retenu par les organisateurs du concours d'architecture Europan pour figurer sur la liste des sites à repenser dans le cadre de la compétition. Sur place, les architectes ont notamment pu recevoir des informations sur le quartier et se sont rendus dans les différents espaces à réhabiliter dans le cadre du concours.

Ecrasant souverain de Charleroi, Paul Magnette mise sur l'attractivité urbaine pour redéployer la plus grande ville wallonne. Entre louanges et méfiance, la " méthode Magnette " divise. Premier bilan, après deux ans de mayorat.