Tout sur Charleroi

Le débat citoyen a fleuri en début d'année. Les partis citoyens ont pourtant échoué aux élections. Ce qui n'empêche la naissance d'expériences, parlementaires et médiatiques.

Sans cesse confrontés aux faux pas des âmes humaines mais aussi à leur formidable capacité de rebondir, les juges de la jeunesse de Charleroi se heurtent tous les jours au manque de moyens de la justice. Un déficit qui blesse directement ceux que celle-ci devrait défendre : les mineurs.

Photographe belge au-dessus de la mêlée, Stephan Vanfleteren a les honneurs d'une première grande rétrospective au Fomu d'Anvers. Un géant du noir et blanc, qui commente ici cinq de ses clichés. Morceaux choisis.

Le ministre wallon des Infrastructures sportives, Jean-Luc Crucke, estime que Tubize constitue un lieu idéal pour la construction du stade national. "C'est aux portes de Bruxelles, et de toute sa symbolique. L'autoroute y passe, un contournement est en passe d'y être réalisé, et on est bien placé entre les deux grands aéroports proches que sont Zaventem et Charleroi", énumère M. Crucke dans la DH.

En Belgique, ce sont les parlements nouvellement élus qui examinent si les élections se sont déroulées sans irrégularités. C'est un peu comme si l'on demandait aux élèves de juger leur examen. Il y a un risque réel que l'exercice ne soit pas impartial. De quoi se faire taper sur les doigts par l'Europe.

A Charleroi, c'est un phénomène. Autoproclamé " meilleur danseur " de la ville, il est depuis trente-cinq ans partout où quelque chose se passe. Et attire les regards parfois gênés des Carolorégiens. Portrait d'une icône que tout le monde connaît mais dont personne ne sait rien.

Paul Magnette, nommé informateur royal par le Palais ce mardi, se met en retrait de sa fonction mayorale à Charleroi. Julie Patte endosse le costume de bourgmestre faisant fonction jusqu'au 18 novembre au moins, rapportent les titres Sudpresse jeudi.

Un sondage commandé par Plan international Belgique confirme que le harcèlement sexiste touche davantage les filles: 91% des filles sondées ont déjà été victimes de harcèlement, contre 28% de garçons. Par ailleurs, 77% des jeunes en ont déjà été témoins, révèle ce sondage publié vendredi à l'occasion de la Journée internationale de la Fille.