Tout sur Chambre

Pour l'Open Vld, la note de l'informateur nécessite "encore du travail"

"La note de l'informateur Paul Magnette ne lie personne", a souligné lundi le vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld), en prélude d'un bureau de son parti. Selon le libéral flamand, la solution en vue de la formation d'un gouvernement se doit d'être "stable et réalisable", ce qui nécessite "encore du travail".

Subsides socio-culturels en Flandre: la motion de sonnette d'alarme déclarée recevable

La controverse sur la suppression de certains subsides socio-culturels en Flandre passe entre les mains de la Chambre et du Sénat: les présidents du parlement flamand, de la Chambre, du Sénat et du parlement de la Communauté française ont déclaré mercredi recevable la motion de sonnette d'alarme enclenchée la semaine dernière par l'opposition au nord du pays.

Donation royale : plusieurs appels à une commission d'enquête parlementaire

Le groupe N-VA à la Chambre appelle mercredi à la mise sur pied d'une commission d'enquête parlementaire sur la Donation royale, après la publication dans la presse d'une vaste analyse journalistique sur sa gestion. Le député libéral flamand Vincent Van Quickenborne juge pareille initiative également opportune.

Incendie à Bilzen: "Le centre ouvrira"

Le centre d'accueil de demandeurs d'asile à Bilzen ouvrira ses portes, a assuré dimanche la ministre en charge de l'Asile et la Migration, Maggie De Block. "Faire des concessions là-dessus, ce serait capituler", a-t-elle expliqué sur le plateau de l'émission "De Zevende Dag" (VRT).

Le délai de prescription pour les crimes sexuels les plus graves passe à 10 ans

Une erreur dans une loi adoptée par la Chambre la semaine dernière va réduire la durée de prescription des crimes sexuels les plus graves commis contre un majeur, à savoir le viol entraînant la mort. Ces faits ne seront plus punissables après 10 ans, contre 15 auparavant, rapportent samedi Le Soir et plusieurs journaux flamands.

PTB: Refuser d'appliquer une loi votée à la majorité, ce serait "un déni de démocratie"

L'amendement budgétaire "blouses blanches" en faveur des infirmières a fait l'objet d'un "vote majoritaire (à la Chambre) et il faut donc l'appliquer", a insisté jeudi matin le député PTB Marco Van Hees sur les ondes de Bel RTL. "Des personnalités disent que le gouvernement va s'asseoir sur cet amendement, je trouve que c'est très grave du point de vue démocratique", a-t-il assené.