Michel II à l'épreuve du parlement

Michel II à l'épreuve du parlement

La Chambre se réunit mardi, mercredi et jeudi, à l'occasion de trois sessions lors desquelles la solidité du gouvernement minoritaire Michel II, sera éprouvée. Au bout de l'exercice, on devrait y voir plus clair sur ce qu'il reste du dernier budget de la majorité suédoise, en principe débattu mercredi avant d'être soumis au vote jeudi.

Charles Michel ne demandera pas la confiance mais répondra aux interpellations

Charles Michel ne demandera pas la confiance mais répondra aux interpellations

"Il n'y aura pas de demande d'un vote de confiance au Parlement mais le Premier ministre répondra aux questions des députés, en essayant de discuter de l'ensemble des sujets" afin de tenter d'avancer sur des dossiers tels que le climat et le pouvoir d'achat, a affirmé lundi le vice-Premier ministre Didier Reynders dans l'émission Matin première sur la RTBF.

Charles Michel à la recherche de soutien extérieur, en toute discrétion

Charles Michel à la recherche de soutien extérieur, en toute discrétion

Aucune information ne filtrait dimanche soir dans les cercles gouvernementaux, alors que le Premier ministre Charles Michel, à la tête d'une coalition devenue minoritaire après les démissions de ses ministres N-VA, recherchait toujours des soutiens dans l'opposition.

"J'ai droit à une indemnité", estime Johan Van Overtveldt

"J'ai droit à une indemnité", estime Johan Van Overtveldt

L'ancien ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a normalement droit à une indemnité de départ équivalent à 10 mois maximum de salaire parlementaire, a-t-il confirmé vendredi dans l'émission De Ochtend, sur Radio 1. Une indemnité qu'il acceptera. "Quand on est 4 ans sur les barricades, je trouve qu'une indemnité limitée dans le temps est normale", a-t-il indiqué.

Ducarme déconseille au Premier ministre de demander la confiance du parlement

Ducarme déconseille au Premier ministre de demander la confiance du parlement

La demande de la confiance au parlement est une prérogative du gouvernement, a rappelé jeudi le ministre Denis Ducarme (MR). Selon lui, malgré la sollicitation de la Chambre, Charles Michel ne doit donc pas demander la confiance à l'assemblée la semaine prochaine.

Michel II devrait survivre au moins une autre semaine

Michel II devrait survivre au moins une autre semaine

Demain, la Chambre va interroger le premier ministre Michel au sujet de son gouvernement minoritaire. Les motions de confiance ou de méfiance ne feront l'objet d'un vote qu'au plus tôt la semaine prochaine.

Le vote de confiance, une coutume constitutionnelle

Le vote de confiance, une coutume constitutionnelle

Bien que non juridiquement exécutoire, le recours à une déclaration ou une communication gouvernementale suivi d'un vote de confiance constitue une coutume constitutionnelle, non seulement en cas de formation d'un nouveau gouvernement mais, en fonction de son ampleur, également en cas de modification de sa composition ou de son programme, selon une note des services juridiques de la Chambre.

Charles Michel favorable à une candidature belge pour la COP26

Charles Michel favorable à une candidature belge pour la COP26

Le Premier ministre, Charles Michel, s'est dit jeudi favorable à la proposition wallonne d'une candidature belge à l'organisation de la COP26. Il soumettra l'idée au comité de concertation, a-t-il annoncé en réponse à plusieurs questions à la Chambre.

Charles Michel sur le pacte migratoire: "Je suis Premier ministre et j'irai à Marrakech"

Charles Michel sur le pacte migratoire: "Je suis Premier ministre et j'irai à Marrakech"

La Chambre a approuvé jeudi en séance plénière la proposition de résolution demandant au gouvernement d'approuver le Pacte de l'ONU sur la migration. Le vote a été obtenu par une majorité de rechange associant, dans la coalition gouvernementale, le MR, le CD&V et l'Open Vld et, dans l'opposition, les socialistes, les écologistes, le cdH et DéFI. Le PTB a également soutenu la résolution.

La Chambre approuve la résolution sur le Pacte migratoire

La Chambre approuve la résolution sur le Pacte migratoire

La Chambre a approuvé jeudi en séance plénière la proposition de résolution demandant au gouvernement d'approuver le Pacte de l'ONU sur la migration. Le vote a été obtenu par une majorité de rechange associant, dans la coalition gouvernementale, le MR, le CD&V et l'Open Vld et, dans l'opposition, les socialistes, les écologistes, le cdH et DéFI. Le PTB a également soutenu la résolution. La N-VA, en revanche, a voté contre.

La N-VA interpelle directement Charles Michel à la Chambre

La N-VA interpelle directement Charles Michel à la Chambre

Le chef de groupe N-VA, Peter De Roover, a interpellé jeudi directement le Premier ministre, Charles Michel, pour connaître le message qu'il portera lundi à la conférence de Marrakech sur le Pacte des Nations Unies sur la migration.

"Si le Premier ministre dit qu'il lie la Belgique au Pacte, il y a un problème"(De Roover)

"Si le Premier ministre dit qu'il lie la Belgique au Pacte, il y a un problème"(De Roover)

"Si le Premier ministre Charles Michel dit demain à la Chambre qu'il va lier, à Marrakech, la Belgique au Pacte des Nations-Unies sur les migrations, alors il y a un problème", a affirmé jeudi soir le chef du groupe N-VA à la Chambre. Au cours de l'émission de la VRT "Terzake", celui-ci a réitéré un point de vue exprimé dans ce sens au cours des dernières heures.