Tout sur Chambre

"Toute la clarté doit être faite afin de garantir le respect des libertés individuelles et, aux citoyens, le respect de leur vie privée", exhorte Khalil Aouasti (PS) après les révélations publiées ce matin qui "jettent le trouble sur le projet" de traçage visant à lutter contre la propagation du coronavirus.

La Chambre n'a pas pu adopter jeudi en séance plénière une proposition de loi du PS, cosignée par Ecolo-Groen, visant à améliorer la situation des travailleurs du secteur culturel, fortement touchés par les mesures visant à ralentir la propagation du coronavirus. Quatre partis (N-VA, CD&V, Open Vld et Vlaams Belang) ont obtenu que le texte soit examiné par le Conseil d'Etat. Aucune urgence ne sera demandée, renvoyant potentiellement le vote à après les vacances parlementaires.

Le rapport des deux présidents des partis socialistes francophone et néerlandophone ne répond pas à la question de savoir s'il faut s'orienter vers une coalition associant les trois familles traditionnelles (libérale, socialiste et sociale-chrétienne) à la N-VA ou aux Verts. Ils n'ont donc pas de solution, a affirmé mardi matin le chef du groupe Ecolo-Groen à la Chambre Georges Gilkinet, interrogé par La Première (RTBF).

Les critiques se sont multipliées à la Chambre contre le bourgmestre de Bruxelles, mais aussi sur la Région bruxelloise et le fédéral. La Première ministre s'en prend au ministre-président bruxellois: "Le Conseil national de sécurité était clair, il fallait interdire". "Tout le monde se renvoie la balle", déplore l'opposition.

Le président du PS, Paul Magnette, espère que des négociations en vue de former un nouveau gouvernement pourront s'ouvrir à la fin juin, quand les pouvoirs spéciaux auront pris fin, et aboutir d'ici la fin septembre, voire début octobre quand la Chambre fait sa rentrée officielle.

Le gestionnaire du réseau de transport de l'électricité, Elia, a plaidé mercredi à la Chambre pour la mise en oeuvre rapide d'un "mécanisme de rémunération de capacité" (CRM), sans quoi il ne sera pas possible de sortir du nucléaire en 2025. Electrabel a quant à lui averti qu'une éventuelle prolongation de réacteurs devrait être décidée cette année pour être menée à bien dans les délais.

Sollicité par le ministre Koen Geens pour donner son avis fissa sur un projet visant des changements d'envergure en matière judiciaire, le Conseil supérieur de la justice renvoie le ministre de la Justice à ses chères études. Du jamais vu.

Les salaires nets augmenteront bien à partir du 1er janvier prochain à la suite de l'entrée en vigueur d'une nouvelle étape du taxshift, a indiqué jeudi soir le cabinet du ministre des Finances, Alexander De Croo.

Le gouvernement minoritaire démissionnaire se réunit demain vendredi à 9 heures en comité ministériel restreint alors que le Roi, qui tient toujours en suspens la démission du Premier ministre Charles Michel et de son équipe, poursuivra ses consultations politiques. Vendredi à la même heure, le chef de l'Etat recevra le président du PTB, Peter Mertens.

Le roi Philippe reprend ses consultations des présidents de partis politiques ce jeudi à 9h00 en recevant Meyrem Almaci (Groen), qui sera suivie à 10H15 par le duo Ecolo Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet, puis le sp.a John Crombez à 11H30. On s'attend dans l'après-midi à voir défiler Wouter Beke (CD&V) et Olivier Chastel (MR).

Le Roi a interrompu mercredi ses consultations. Il a reçu successivement dans la matinée les présidents du cdH, Benoît Lutgen, et de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, et, dans l'après-midi, les présidents de la N-VA et du PS, Bart De Wever et Elio Di Rupo. Les consultations reprendront jeudi à 9h.