Tout sur CGSP Cheminots

Une "vague de grèves" devrait toucher le pays vendredi à l'occasion d'une journée d'actions syndicales, préviennent mardi les organisations représentant les travailleurs.

La circulation des trains a repris normalement jeudi matin après avoir été perturbée durant 48 heures par une grève organisée par le Syndicat Indépendant pour Cheminots (SIC) et soutenue par les syndicats SACT et Metisp-Protect. Durant ces deux jours, le service minimum était mis en application.

La commission paritaire nationale des chemins de fer belges a conclu mercredi un accord pour mieux valoriser la fonction de conducteur de train et augmenter son attractivité. Cet accord, approuvé grâce aux voix de la CSC Transcom et du SLFP mais pas de la CGSP Cheminots, prévoit une augmentation du pouvoir d'achat des conducteurs de train de 6%, une amélioration de la productivité de 2% ainsi qu'une une série de mesures visant à une amélioration des conditions de travail, annonce la SNCB dans un communiqué.

La CGSP Cheminots invite Alexander De Croo "à observer la réalité de l'évolution des sociétés des chemins de fer européens" parmi lesquelles certaines pourraient être renationalisées, après la sortie du vice-Premier ministre relayée dans les colonnes de L'Echo.

Douze trains ont été supprimés depuis ce vendredi matin à la suite d'une action spontanée de conducteurs du dépôt de Welkenraedt, en province de Liège, a indiqué un porte-parole de la SNCB. Le nouveau syndicat du rail Metisp-Protect a fait savoir qu'il soutenait le mouvement et que celui-ci pourrait s'étendre dans le courant de la journée.

Mardi, les militants du syndicat socialiste des services publics CGSP/ACOD feront grève pour dénoncer les plans du gouvernement autour des métiers lourds. Les administrations, les écoles, les transports en commun et le service postal risquent d'être fortement perturbés.

Transports en commun, distribution du courrier, administrations, hôpitaux, police... de nombreux services publics seront fortement perturbés ce mardi, quand ils ne seront pas quasiment paralysés, en raison de l'appel à la grève lancé par la CGSP. Cet article est mis à jour régulièrement.

Transports en commun, distribution du courrier, administrations, hôpitaux, police... de nombreux services publics seront fortement perturbés, voire à l'arrêt, ce mardi 10 octobre, en raison d'un appel à la grève lancé par la CGSP. Le point sur les perturbations à prévoir.

Infrabel a assigné mardi Michel Abdissi, président de la CGSP Cheminots, devant le tribunal de première instance. Le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire réclame une amende de 1.000 euros par personne et par infraction si des voies sont occupées lors des actions prévues par le CGSP les 9 et 10 octobre.

La CGSP Poste a déposé un préavis de grève chez bpost pour le 10 octobre, a-t-elle indiqué jeudi, confirmant une information du Soir. Elle suit ainsi la CGSP Cheminots qui a annoncé vouloir paralyser le rail le même jour.