Tout sur Centre de la médecine génétique

Lors d'une fécondation in-vitro (FIV), il est possible d'effectuer des tests pour détecter les éventuelles anomalies chromosomiques des embryons. Ces tests n'augmentent pas les chances de donner la vie, contrairement à ce qui était supposé, mais ils diminuent les interventions médicales et les risques de fausse couche, ressort-il d'une étude à laquelle ont participé deux centres de l'UZ Brussel, l'hôpital universitaire de la VUB.