Tout sur CDU

La direction du parti allemand chrétien-démocrate CDU a renouvelé son soutien lundi soir à Armin Laschet, président de la formation conservatrice, lors d'un vote interne pour tenter de dénouer la crise dans le camp conservateur autour de la succession d'Angela Merkel.

Le dirigeant conservateur allemand Armin Laschet a franchi un grand pas lundi vers la succession d'Angela Merkel en étant choisi, malgré son impopularité, par les responsables de son parti pour viser la chancellerie. Mais son rival bavarois Markus Söder refuse d'abdiquer, semant la division au sein de la droite allemande à six mois des législatives.

Le duel est désormais officiel dans la course à la succession d'Angela Merkel : le Bavarois Markus Söder et le chef du parti CDU Armin Laschet vont se disputer l'investiture des conservateurs pour les législatives, dans une compétition qui devrait être tranchée rapidement.

Les conservateurs allemands de la chancelière Angela Merkel, fragilisés par des ratés dans la gestion de la pandémie et un encombrant scandale financier, ont encaissé dimanche un revers historique dans deux élections régionales cruciales à six mois des législatives.

Friedrich Merz, vieil adversaire d'Angela Merkel, paraît bien placé pour lui succéder à la tête du parti conservateur allemand CDU, ce qui pourrait la contraindre à quitter le pouvoir plus tôt que prévu.

La chancelière allemande Angela Merkel ne se présentera pas aux élections présidentielles de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) début décembre. C'est la fin d'une présidence qui a duré 18 ans. Merkel a déclaré qu'elle restera néanmoins chancelière pour les trois prochaines années.

Angela Merkel a posé lundi les jalons de la fin de sa carrière politique, en annonçant que son mandat de chancelière était le dernier et en renonçant à la présidence de son parti, conséquences d'un cinglant revers électoral régional en Allemagne.

Angela Merkel a décidé de renoncer en décembre à la présidence de son parti, selon des proches, un signe que la chancelière allemande prépare sa succession au lendemain d'un nouveau revers électoral cuisant

Après une succession de crises gouvernementales, la famille conservatrice d'Angela Merkel redoute désormais deux déconvenues électorales, en Bavière dimanche puis en Hesse fin octobre, de quoi fragiliser encore la coalition vacillante de la chancelière allemande.