Tout sur CDH

Double nationalité et conflit de loyauté : les trajectoires ambiguës de Mahinur Ozdemir et d'Emir Kir mettent en lumière la double nationalité et ses conséquences. Une discussion qui risque d'être encore ravivée par l'exclusion du PS d'Emir Kir.

En décembre 2018, la Flandre décidait d'interdire le tabac en voiture en présence d'enfants de moins de 16 ans. Un mois plus tard, la Wallonie adoptait un décret plaçant la barre de l'interdiction à 18 ans. Et, en août dernier, une loi fédérale s'alignait sur la position flamande...

Le parc immobilier scolaire francophone compte plus de 2 800 bâtiments, dont 43 % sont des préfabriqués. Certaines écoles occupent des pavillons des années 1950, jamais rénovés en profondeur. Humidité, moisissures, rats, effondrements sont courants.

La rumeur traverse tout le Hainaut occidental. Elle amuse ou elle inquiète, tout particulièrement chez les libéraux, qui voient de plus en plus Jean-Luc Crucke, ministre wallon des Finances et des Aéroports, fréquenter la cité des Hurlus, où il a rendu une visite presque officielle, samedi 7 septembre.

La justice française est-elle plus sévère et persévérante à l'égard des représentants politiques que la justice belge ? Les mises en examen et condamnations d'élus sont, en tout cas, nombreuses dans l'Hexagone. Ce n'est pas le cas en Belgique où les politiques sont rarement condamnés.

L'arithmétique électorale et la volonté du CDH d'aller dans l'opposition ne laissaient guère de choix, mais l'accord de coalition PS-Ecolo-MR n'offre aucune perspective de redressement de la Wallonie.

Vivre sous le même toit qu'une autre famille n'est pas simple en Belgique. Pourtant, ce type de logement s'avère une solution d'avenir. Mais il subsiste de nombreux freins qu'un label pourrait lever. Pour cette législature ?

"Prescrire la pratique d'une activité physique: un enjeu de santé publique", tel est le titre d'une carte blanche signée jeudi dans La Libre par un front politique, mutualiste ou encore académique. Deux tiers des Belges ne se bougent pas assez et les médecins ont un rôle important à jouer.

Alors que Johan Vande Lanotte et Didier Reynders continuent à taper la carte avec le roi en faisant semblant d'essayer de trouver une solution politique entre des gens qui boudent et disent tout et son contraire, le choeur des ouin ouin libéraux nous a offert ces derniers jours son plus beau numéro de "c'est pas juste". C'est peu dire que la désignation de Charles Michel à la tête du Conseil européen n'a pas suscité de rassemblement populaire sur la Grand-Place de Bruxelles, à vrai dire tout le monde a eu l'air de s'en balek royalement. Surtout sur Twitter. Inventaire. Commenté.

Femme de dossiers et de l'intimité, Sylvie Lausberg a pourtant poussé un coup de gueule le jour où le Vlaams Belang a fait démissionner deux femmes élues au profit de deux hommes. La misogynie du parti d'extrême droite indigne logiquement la présidente du Conseil des femmes francophones de Belgique. Laquelle, venue de terres laïques, a insupporté aussi des associations proches d'Ecolo et du CDH, qui ont claqué la porte en février dernier.

Peu avant les élections, le maïeur de Mons, Nicolas Martin (PS), a reproché à la ministre francophone de la Culture, Alda Greoli (CDH, photo), d'avoir, par "calcul politicien", voulu nuire à la Ville de Mons en mettant fin à la convention signée avec l'asbl Feux de la Saint-Jean.

"Ecolo en appelle au sens des responsabilités, à la créativité de tous les responsables politiques, et propose d'ouvrir le gouvernement à la société civile" a dit Jean-Marc Nollet, le 17 juin, avec la conviction qui le caractérise.

"Ni papier toilette, ni manche à frotter, ni savon, ni serviettes ni essuies", c'est le constat navrant que dressait, avant les élections, "dans la plupart des cas", l'alors députée Virginie Gonzalez Moyano (PS) de l'état des toilettes dans plusieurs écoles primaires et secondaires de la Communauté française.

Le parti de Maxime Prévot a choisi l'opposition pour "prendre le temps de se réinventer". Ce n'est pas la première fois que les héritiers du Parti catholique y sont contraints par l'électeur, qui lui a infligé, le 26 mai dernier, la pire défaite de son histoire. Avant une dernière réinvention avant la disparition ?

L'irresponsabilité des uns, l'introspection des autres et les exclusives de toutes sortes réduisent les possibilités de majorités. Et l'on pense soudain à l'adage : quand les dégoutés s'en vont...