Tout sur CD&V

"Il faut tourner la page." Le 18 avril, sur le plateau de la VRT, le président du CD&V, Wouter Beke, rêve à voix haute d'un oubli collectif de la débâcle de son parti, qui avait tenté, par l'entremise d'une tactique opportuniste et mal calculée, d'attirer les faveurs électorales des juifs d'Anvers.

Le rabbin anversois Aaron Malinsky souhaite se présenter aux prochaines élections communales sur la liste du parti CD&V, écrivent lundi les journaux De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Le cdH est en train de se rapprocher du CD&V dans la perspective d'un éventuel retour au Fédéral, a indiqué vendredi son président Benoît Lutgen, sur les ondes de La Première (RTBF). Il a reconnu aussi que le gouvernement MR-N-VA avait pris de bonnes mesures, d'autres mauvaises.

Si, en Wallonie, l'homme essuie des critiques pour son cumul ministre - bourgmestre auquel il a promis de mettre fin en 2018, Maxime Prévot (photo) est mis à l'honneur en Flandre.

"Si ça fonctionne mieux au Fédéral, pourquoi pas? " C'est avec ces mots que les deux quotidiens flamands De Standaard et De Morgen soulignaient lundi la modification apportée samedi au programme du CD&V, qui désormais n'exclut plus une refédéralisation de certaines compétences.