Tout sur Catherine Fonck

La Chambre a approuvé mercredi en séance plénière une motion d'ordre du chef de groupe PS Ahmed Laaouej, cosignée par le sp.a, les écologistes, le cdH et DéFI proposant au gouvernement orange-bleu de présenter son nouveau programme et chercher la confiance du parlement au plus tard mardi. La N-VA a soutenu la demande.

Notre arsenal juridique protège les citoyens contre toutes les formes de discrimination, exceptées celles fondées sur la langue. Une situation dénoncée par le groupe d'experts mandatés par la Chambre pour évaluer l'application des lois antidiscrimination de 2007.

La ministre wallonne de la Santé, Alda Greoli (cdH), dénonce mercredi l'intention de la ministre fédérale de la Santé publique, Maggie De Block (Open VLD), d'instaurer des attestations de contingentement en fin d'études de médecine, soit une sélection supplémentaire. Limiter davantage le nombre de médecins ne va pas aider à résoudre la pénurie qui fait rage au sud du pays, souligne la vice-présidente des gouvernements francophone et wallon.

La députée Catherine Fonck (CDH) se plaint que la SNCB ait récemment refusé le voyage - demandé, dit-elle, un mois et demi à l'avance - d'une classe primaire de Frameries souhaitant faire une excursion à Bruxelles, au motif qu' "il s'agissait des heures de pointe."

La commission de la Justice de la Chambre a entamé mardi après-midi le débat sur la proposition de loi de la majorité visant à sortir l'interruption volontaire de grossesse (IVG) du Code pénal, une évolution saluée comme une "avancée" par la majorité et le cdH, le reste de l'opposition y voyant au contraire, dans sa formulation, un moyen de "relancer la machine à poursuivre". Le vote interviendra dans la soirée.

Cinq députés N-VA ont rédigé une proposition de loi "relative à l'instauration d'un test linguistique pour les prestataires de soins ressortissants de l'Union européenne", qui irrite notamment la cdH Catherine Fonck qui qualifie le texte de "particulièrement sournois". L'information est rapportée vendredi par Le Soir et Sudpresse.

Les groupes de l'opposition à la Chambre sont prêts à accepter un retrait de la réforme de l'impôt des sociétés du vaste projet de loi de relance économique et un vote de celle-ci avant la fin de l'année, dès lors que le travail parlementaire puisse se poursuivre et que l'Union des Classes Moyennes (UCM), critique à propos de cette réforme, puisse être entendue.

Les comptes-rendus journaliers de sa politique que le secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations Theo Francken livre sur Twitter est l'objet d'une nouvelle controverse ces dernières heures, une partie de l'opposition ayant fait part de son indignation face aux velléités de "nettoyage" affichées par le chef de file N-VA.

Un consensus existe entre les différents groupes de la Chambre pour étoffer les déclarations de mandat auxquels sont soumis les mandataires publics ainsi que certains hauts fonctionnaires ou dirigeants de cabinet. Les rémunérations liées aux mandats publics devront être publiées. Les rémunérations privées devront également être mentionnées mais en fonction de catégories de montant comme au parlement européen.

Tout comme le PS, Ecolo déplore de nombreux points de l'accord sur le contrôle budgétaire du gouvernement fédéral, présenté ce dimanche. De son côté, la cheffe du groupe cdH à la Chambre, Catherine Fonck, a aussi émis des doutes sur la manière dont le gouvernement fédéral était parvenu à compenser le dérapage budgétaire annoncé, tout en engageant des dépenses supplémentaires.

Les réponses au parlement de la secrétaire d'Etat à l'égalité des chances à propos d'Unia n'ont pas calmé les esprits. Zuhal Demir a répété ses critiques, suscitant à nouveau le courroux de l'opposition à la Chambre, Vlaams Belang excepté.