Tout sur Catherine De Bolle

Des commandos spéciaux de plusieurs polices européennes collaboreront plus étroitement et agiront avec plus de force de frappe contre le terrorisme et le crime organisé. Des unités de police de 30 pays européens ont commencé mercredi le plus grand exercice anti-terroriste jamais organisé en Europe. Des spécialistes s'entraînent simultanément dans sept pays, testant un scénario catastrophe d'attaques internationales.

Rénovation du tunnel Léopold II, véhicules sans conducteur, ventes publiques judiciaires... Voici quelques-uns des changements qui entreront en vigueur ce mardi 1er mai.

Les propos du Premier ministre Charles Michel sur la crise en Catalogne ont fait fulminer Madrid. Le gouvernement Rajoy a qualifié les propos de M. Michel d'attaques inacceptables et parle de retirer son soutien à la candidature de Catherine De Bolle à la présidence d'Europol, selon un échange diplomatique par e-mail relayé jeudi dans les quotidiens Het Laatste Nieuws et De Morgen.

La criminalité a baissé l'an dernier de 5,1% par rapport à 2015, ressort-il des statistiques des polices locale et fédérale, présentées mardi lors d'une conférence de presse.

La commissaire générale de la police fédérale, Catherine De Bolle, est candidate à la présidence de l'Office européen de police Europol, indique la police fédérale dans un communiqué samedi. Le poste de directeur d'Europol sera prochainement vacant. C'est l'un des postes policiers les plus prestigieux d'Europe.

Il faudrait appliquer la méthodologie du "Plan Canal" à l'ensemble du territoire belge, estime Catherine De Bolle, commissaire générale de la police fédérale, dans un entretien publié par L'Echo et De Tijd mardi. Selon elle, cette "méthode intégrale permettant la collaboration entre l'administration locale, les services de prévention, le tribunal, la police locale et la police fédérale donne de bons résultats".

En réponse à une question parlementaire jeudi, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) avait affirmé que les policiers belges avaient vu leur salaire augmenter de 27 % l'année passée grâce à plusieurs primes. Le syndicat des policiers (Sypol) dément ces chiffres dans un communiqué.