Tout sur Catalogne

Brièvement arrêté en Sardaigne et désormais libre de ses mouvements, l'ex-président de la région espagnole de Catalogne et eurodéputé Carles Puigdemont a annoncé samedi qu'il rentrerait d'Italie lundi en Belgique. Il retournera cependant dans la Botte le 4 octobre pour une audience sur son extradition réclamée par l'Espagne.

Arrêté jeudi en Sardaigne, Carles Puigdemont a été libéré vendredi et autorisé à quitter l'Italie, selon son avocat, même si la justice de ce pays doit encore trancher sur la demande d'extradition déposée par l'Espagne, où le leader indépendantiste catalan est poursuivi pour son rôle dans une tentative de sécession en 2017.

Après un an et demi de suspension, les négociations entre le gouvernement espagnol de Pedro Sanchez et les indépendantistes catalans, destinées à trouver une issue à la crise séparatiste en Catalogne, ont repris mercredi mais prendront "beaucoup de temps", selon Madrid, tant les positions sont "radicalement différentes".

Le gouvernement régional de Catalogne a réclamé vendredi le rétablissement du couvre-feu nocturne à Barcelone, ainsi que dans plusieurs dizaines d'autres villes, pour lutter contre la pandémie de Covid-19, après avoir été débouté de sa demande de maintien de cette mesure dans cette région touristique du nord-est de l'Espagne.

La Catalogne a décidé mardi de réimposer des restrictions pour freiner l'augmentation "exponentielle" des cas de Covid-19 enregistrée ces derniers jours, principalement chez les jeunes, dans cette région du nord-est de l'Espagne.

Les boîtes de nuit rouvrent lundi dans une partie de l'Espagne, notamment dans la capitale Madrid et à Barcelone, la deuxième plus grande ville du pays, grâce à la nette amélioration de la situation sanitaire.

Ses textes sont crus, sa plume incendiaire. Pablo Hasél a été placé en détention au terme d'un long bras de fer avec les autorités espagnoles. Il est le premier rappeur européen emprisonné pour des prises de position, devenant ainsi un chantre de la liberté d'expression.