Tout sur Casques bleus

Des Casques bleus de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco) ont eu recours jeudi à des tirs de sommation dans une cité en conflit de l'est, afin de protéger de milices 800 déplacés installés près de leur base, a-t-on appris vendredi de source onusienne.

Alors que les massacres de Tutsi ne faisaient que commencer au Rwanda, notre journaliste a pu accompagner un ultime convoi d'évacuation de l'opération belge Silver Back. Voici le récit de ces moments dantesques, tel qu'il fut publié dans Le Vif/L'Express le 22 avril 1994.

Quinze Casques bleus tués en République démocratique du Congo en décembre, des attaques récurrentes au Mali et en Centrafrique: les Casques bleus, souvent mal préparés, sont de plus en plus pris pour cible, une tendance que l'ONU veut renverser malgré les obstacles politiques et financiers.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a rencontré mercredi Casques bleus et populations déplacées à Bangassou (sud-est de la Centrafrique), ville mise en coupe réglée par les miliciens, et où il a fustigé ces groupes armés "criminels" qui veulent faire du pays "un enfer".

Une jeune femme affirme avoir été droguée et violée par un ou des Casques bleus en Centrafrique, indiquent mercredi l'ONU et Amnesty International, qui évoquent respectivement une victime âgée de 16 ans ou 19. Dans ce nouveau cas, qui se serait produit le 30 septembre à Bambari (sud), ce sont des Casques bleus envoyés par la Mauritanie au sein de la Minusca qui sont suspectés, selon Amnesty International. L'ONU a demandé au pays contributeur d'enquêter sur ces allégations.