Tout sur Cap

La dépouille de Mgr Desmond Tutu est arrivée jeudi matin à la cathédrale Saint-Georges du Cap, son ancienne paroisse où il a longtemps pourfendu le régime raciste de l'apartheid, pour que les Sud-Africains puissent lui rendre hommage pendant deux jours.

La deuxième ville sud-africaine du Cap, frappée en début d'année par une sécheresse historique, pourrait échapper, à l'avenir, à des pénuries d'eau si elle coupait des arbres non indigènes trop gourmands en eau, comme des pins, des acacias et des eucalyptus, selon une étude publiée vendredi.

"L'idée paraît délirante", concède le capitaine Nick Sloane, "mais si on y regarde de près, ce n'est pas si fou": pour approvisionner en eau la métropole du Cap, victime d'une sécheresse historique, pourquoi ne pas "cueillir" des icebergs en Antarctique?

Tel est pris qui croyait prendre. Quatre individus soupçonnés d'avoir volé un véhicule en Afrique du Sud ont été pris en chasse par la police et se sont jetés dans la gueule du loup en se rendant directement... en prison.

Les autorités de la ville sud-africaine du Cap ont annoncé le report d'un mois de la date fatidique, appelée "Jour zéro", où l'eau ne coulera plus aux robinets en raison d'une très grave sécheresse. Elle fluctue régulièrement en fonction de la consommation d'eau dans la deuxième agglomération d'Afrique du Sud, très prisée des touristes. Si le "Jour zéro" se produit, les Captoniens devront se ravitailler à 200 points de collecte d'eau, où ils recevront un maximum de 25 litres par jour et par personne.

Un animal est mort et quatre autres sont présumés morts après un incendie survenu samedi matin au zoo de Londres, l'un des principaux sites touristiques de la capitale britannique, qui est resté fermé samedi.

L'Homme a fait entrer la Terre dans une nouvelle époque géologique, l'Anthropocène, qui a débuté au milieu du XXè siècle, selon un groupe de scientifiques qui a présenté lundi ses conclusions devant le Congrès géologique international réuni en Afrique du Sud.