Tout sur Cannes

Women on top ?

La question de la représentation des femmes au cinéma continue d'alimenter les débats.

Stéphane Brizé : "La situation économique actuelle est une situation de guerre"

Retrouvant Vincent Lindon pour la quatrième fois, Stéphane Brizé renoue, dans En guerre, avec la veine sociale qui lui avait souri dans La Loi du marché. Il signe, autour d'ouvriers refusant la fermeture de leur usine pour cause de délocalisation, un film coup de poing, parfaitement en phase avec une époque en proie aux dérives du néolibéralisme.

le cas netflix

En plaçant deux films en compétition cannoise, le mastodonte du streaming a déclenché une véritable tornade médiatique. Et continue de bousculer la sacro-sainte chronologie des médias.

La Wallonie confie cinq millions d'euros par an à Wallimage

Le budget octroyé par la région wallonne à la société wallonne de fonds d'investissements économique de l'audiovisuel, Wallimage, a doublé depuis sa création en 2001, a expliqué Philippe Reynaert, directeur de Wallimage, lors d'une conférence organisée par le groupe MR du Parlement wallon vendredi.

France: la justice suspend l'interdiction du burkini à Nice

La justice française a suspendu jeudi l'interdiction du burkini sur les plages de Nice, estimant que "l'émotion suscitée" par l'attentat meurtrier commis le 14 juillet dans cette ville de la Côte d'Azur ne justifiait pas une telle mesure.

Mickey Rourke, de rebelle attachant aux excès autodestructeurs

Tout l'été, Le Vif/L'Express retrace la carrière d'acteurs au parcours en dents de scie, et aux choix pas toujours avisés. Cette semaine, Mickey Rourke, le rebelle attachant, à la folle présence à l'écran, qui s'est mis lui-même aux abonnés absents.

Burkini : l'honneur perdu de la République Française

"Aujourd'hui en France, dans la continuité logique d'un rapport colonial bien ancré dans la mentalité française, les musulmans seraient condamnés à raser les murs. Bien sûr l'égalité reste bétonnée dans la constitution, mais sa portée effective n'en finit plus de craqueler surtout pour ceux dont la croyance semble moins respectable que celles des autres" dit Carlos Crespo, président du MRAX