Tout sur Cambridge Analytica

Enième journée noire pour Facebook qui a décroché en Bourse mercredi, plombé par l'annonce de suites judiciaires dans l'affaire Cambridge Analytica et une nouvelle polémique autour des données personnelles.

Le procureur de la capitale fédérale américaine Washington a lancé des poursuites contre Facebook concernant sa gestion des données personnelles dans le cadre du scandale planétaire Cambridge Analytica en mars, a indiqué le Washington Post mercredi.

Sa réputation en lambeaux, la société britannique Cambridge Analytica (CA), accusée d'avoir utilisé les données d'utilisateurs de Facebook pour influencer l'élection présidentielle américaine de 2016, a annoncé mercredi son sabordage après avoir fait chanceler le premier réseau social mondial.

Près de 61.000 Belges pourraient faire partie des 87 millions d'utilisateurs du réseau social Facebook dont les données ont été exploitées à leur insu par la firme Cambridge Analytica, a indiqué la porte-parole de Facebook pour le Benelux, Tineke Meijerman, à Belga mercredi soir.

Dénoncée dans le cadre du scandale Cambridge Analytica, l'utilisation à des fins électorales de données recueillies sur Facebook et d'autres réseaux sociaux n'est pas nouvelle: elle a commencé avec la première campagne de Barack Obama en 2008 et s'est accentuée en 2012, selon des experts.