Tout sur Buizingen

Dix passagers du wagon ayant déraillé jeudi vers 16h57 à Buizingen ont été légèrement blessés, a indiqué la SNCB. "Dix passagers ont été transportés à l'hôpital pour un check-up", a précisé un porte-parole.

Survenue le 15 février 2010, la catastrophe ferroviaire de Buizingen a coûté la vie à dix-neuf personnes et fait de nombreux blessés. Quatre ans après l'accident, l'enquête judiciaire est toujours en cours. En réponse à la demande d'information de plusieurs victimes et de proches, le parquet leur a fait parvenir une lettre standard froide et distante.

Trois ans jour pour jour après la catastrophe ferroviaire de Buizingen, l'enquête est toujours en cours, a indiqué vendredi le parquet de Bruxelles. Les premiers rapports d'expertise ont été déposés et de nombreux devoirs complémentaires sont actuellement en cours d'exécution. A la demande du juge d'instruction, aucune information ne peut être diffusée sur le contenu de ces devoirs.

Une cérémonie du souvenir a été organisée, ce samedi, à Buizingen, deux ans après la catastrophe ferroviaire. Le 15 février 2010, 19 personnes ont perdu la vie lors d'une collision entre deux trains. De 200 à 300 personnes étaient présentes.

La demande de constitution de partie civile déposée par les familles des victimes de l'accident de Buizingen, qui a causé la mort de 19 personnes en février 2010, a été rejetée par la justice de Hal parce qu'elle est rédigée en français, annonce la RTBF jeudi dans son journal parlé de la mi-journée en citant une personne proche d'une des victimes.

La commission parlementaire spéciale sur la sécurité du rail a adopté ses conclusions, recommandations et son rapport final, à deux semaines du premier anniversaire de la catastrophe ferroviaire de Buizingen, qui a fait 18 morts le 15 février 2010.

Les syndicats se demandent si la SNCB a bien retenu les leçons de Buizingen et en a tiré les enseignements nécessaires. Le syndicat autonome des conducteurs de trains (SACT) estime même que la SNCB fait fausse route avec son système TBL1+ et devrait faire marche arrière.

Les experts chargés d'enquêter sur la sécurité du rail à la suite de la catastrophe de Buizingen ont dressé un rapport cinglant à l'égard des patrons de la SNCB et des responsables politiques, rapportent mercredi De Standaard et Het Nieuwsblad. Le rapport des experts sera présenté mercredi matin en Commission spéciale de la Chambre.

Le président de la commission spéciale sur l'accident de Buizingen estime que les responsables actuels de la SNCB manquent de volontarisme. En Italie ou en Suisse, avec des moyens pas beaucoup plus importants, les résultats sont présents.

Afin d'éviter toute polémique et de respecter la mémoire des victimes de l'accident de Buizingen, le conseil des ministres restreint a décidé de refuser à la SNCB d'organiser les festivités prévues dans le cadre des 175 ans du chemin de fer en Belgique.