Tout sur budget

À en croire le quotidien De Morgen, le premier ministre Charles Michel (MR) doit s'attendre à un été très difficile pour le gouvernement fédéral. Ce dernier devra, en effet, faire face à un nombre important de dossiers particulièrement compliqués.

À en croire une information relayée par le quotidien De Morgen, les négociations au sujet du budget fédéral sont dans une impasse. Deux heures après le début de la réunion, le premier ministre Charles Michel (MR) est passé à des entretiens séparés pour tenter de redresser la barre.

Une nouvelle réunion du comité restreint a démarré jeudi après-midi à Val Duchesse en vue de finaliser le contrôle budgétaire et elle semble animée par la volonté d'aboutir dans les prochains jours.

Ce n'est pas parce que la Belgique est ravagée par des attentats terroristes que le trou dans le budget se comblera tout seul. Knack a réuni Paul De Grauwe et Lode Vereeck, deux économistes libéraux, pour répondre aux questions qui posent problème au gouvernement. "Il est évident que notre budget ne sera pas en équilibre en 2018."

Ayant la chance de pouvoir travailler cinq ans sans élections, le gouvernement Michel avait une opportunité unique de mettre de l'ordre dans les finances publiques. Mais il a tout à fait laissé passer ce moment propice. "On n'a plus grand-chose à attendre du cabinet Michel. Il est déjà exténué" écrit notre confrère de Knack Ewald Pironet.

En 2014, le gouvernement Michel a annoncé qu'il souhaitait atteindre l'équilibre budgétaire en 2018. Cependant, le contrôle budgétaire de ce mois-ci a révélé un trou de deux milliards à combler. Atteindre l'équilibre budgétaire d'ici 2018 risque de tourner à la "mission impossible" pour la coalition suédoise. Pourquoi les budgets publics sont-ils en bien meilleur état ailleurs, en Suède par exemple ?

Le Parlement ukrainien a voté vendredi, à l'issue d'une nuit de difficiles débats, son budget 2016 qui prévoit un déficit égal à 3,7% du PIB, la limite fixée pour poursuivre l'aide financière internationale à l'Ukraine, pays ravagé par la crise économique et un conflit armé dans l'est.

"La prise est rebranchée, le dialogue réinstallé" avec le Fédéral, a affirmé lundi au parlement wallon le ministre du Budget Christophe Lacroix. La tension restait cependant palpable avec l'opposition MR lors de ce débat sur les conséquences du tax shift (le glissement fiscal décidé par le Fédéral) sur les finances régionales et communales.

La Région wallonne a reçu lundi sur le temps de midi les chiffres de l'administration fédérale des Finances lui permettant de finaliser les travaux budgétaires de l'automne, a indiqué le cabinet du ministre wallon du Budget Christophe Lacroix, qui venait de dénoncer une nouvelle fois par communiqué l'absence de ces données attendues depuis plusieurs semaines.

La France et la Grande-Bretagne ont affiché jeudi leur détermination commune à lutter contre les réseaux de passeurs qui aident les migrants et réfugiés à traverser la Manche, alors que l'Union européenne tout entière est confrontée à la plus grave crise migratoire depuis la Seconde guerre mondiale.

La réforme fiscale décidée vendredi par le gouvernement fédéral se traduira par une baisse du pouvoir d'achat des ménages francophones. Selon les calculs centristes, le relèvement de la TVA sur l'électricité touchera d'abord les Wallons, à concurrence de 19 euros de plus que les ménages flamands.