Tout sur Budapest

"Cette loi sur l'interdiction de la promotion de l'homosexualité était inscrite dans les astres, souligne Sophie Rohonyi, députée belge d'origine hongroise. Il y avait déjà eu des amalgames entre l'homosexualité et la pédophilie." L'évolution générale du pays sous Viktor Orban la préoccupe fortement.

Une "quasi-unanimité" des Etats membres de l'UE a fait bloc jeudi soir pour dire au Premier ministre hongrois Viktor Orban qu'il va "trop loin" et a franchi une ligne rouge avec sa récente loi interdisant la représentation et "promotion" de l'homosexualité auprès des mineurs d'âge. C'est ce qu'a indiqué le Premier ministre belge Alexander De Croo à l'issue de la première journée du sommet européen qui se tient à Bruxelles ces jeudi et vendredi.

Philosophe et théoricien politique néerlandais, il a été la plume d'Herman Van Rompuy, premier président permanent du Conseil européen.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Budapest à l'appel de l'opposition et des syndicats pour protester contre la politique du Premier ministre national-conservateur Viktor Orban, quelques jours après l'adoption d'un loi controversée assouplissant le droit du travail.

"Venir au salon de l'auto, ce n'est pas seulement pour acheter une nouvelle voiture. C'est peut-être aussi pour trouver une nouvelle carrière", indique Joost Kaesemans, porte-parole de la Febiac, fédération organisatrice du salon de l'auto. Un stand emploi baptisé "Job on wheels" sera installé dans le patio.